1917 : quand les poilus ont fait du football un sport populaire

En 1917, le football est devenu un sport populaire. Les soldats le pratiquaient sur le front pour oublier la guerre et les premières compétitions naissent.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Coupe de France, le trophée le plus prestigieux du football français qui fait rêver les plus grands joueurs, est un héritage direct de la cruciale année 1917. Dès 1914, la guerre de tranchées s'installe et, entre deux offensives, l'attente et l'ennui de soldats. Les poilus jouent au rugby et surtout au football. Le général Pétain leur distribue 5 000 ballons en janvier 1917.

Pantin, premier vainqueur

Le foot s'étend à tout le front. Pour fédérer ces nouveaux pratiquants, Henri Delaunay crée une compétition nationale, la coupe Charles-Simon, en hommage à un passionné de foot mort au combat deux ans plus tôt. 48 clubs participent à cette première coupe de France, remportée par l'Olympique de Pantin.

Un siècle plus tard, la coupe de France garde une cote d'amour intacte chez les amateurs comme chez les pros. Avec elle, le PSG, l'OM, Reims ou Saint-Etiene ont écrit les plus belles pages de leur histoire. Les poilus, sans le savoir, ont contribué à faire du football le sport le plus populaire du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ballon de football sur la pelouse du stade Auguste Delaune, à Bobigny. Imgage d\'illustration.
Un ballon de football sur la pelouse du stade Auguste Delaune, à Bobigny. Imgage d'illustration. (MAXPPP)