VIDEO. Une imprimante 3D, comment ça marche ?

Cet appareil permet désormais de produire des prototypes grandeur nature. Et il permettra bientôt de produire des objets d'une qualité comparable aux objets industriels vendus dans le commerce.

Voir la vidéo
Y. RELAT, J-F. MONIER, D. LEVY, L. LAVIEILLE

Mis à jour le , publié le

La technique d'impression 3D la plus répandue aujourd'hui s'appelle le "frittage".
Grâce à l'imprimante 3D, un designer peut dessiner une tasse et décider d'en produire un prototype. Pour cela, il faut entrer toutes les caractéristiques de l'objet sous forme de fichier informatique, puis lancer l’impression. Tout le reste est automatique.
Une poudre spéciale est étalée dans la machine. Un laser vient dessiner la base de la tasse. Sous l’effet de la chaleur, la poudre fond et s’agglomère. La machine passe une nouvelle couche de poudre, le laser commence à dessiner les parois, et ainsi de suite, on multiplie les couches, l’objet est créé tranche par tranche. Le processus dure environ quatre heures pour un objet de 10 cm de haut.
L'objet est prêt. Il suffit ensuite d’aspirer le surplus de poudre, qui sera utilisée plus tard.
 

La reproduction du visage de Bruce Willis avec une imprimante 3D, lors d'une convention à Las Vegas (Etats-Unis).
La reproduction du visage de Bruce Willis avec une imprimante 3D, lors d'une convention à Las Vegas (Etats-Unis). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES)