Les imprimantes 3D, un espoir pour le secteur de la santé

Cette technologie commence à rentrer dans les blocs opératoires. À Toulouse, cela a permis de faciliter une opération à risque.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les imprimantes 3D sont de plus en plus utilisées, notamment dans le domaine de la santé. À Toulouse, cette technologie a permis de faciliter une opération à risque. Le bassin d'une patiente a été reproduit en taille réelle grâce à une imprimante 3D. Grâce à cette reproduction, Sébastien Charosky, chirurgien, a pu se rendre compte de la déformation sévère de la colonne vertébrale de sa patiente et préparer au mieux l'intervention. Pendant plusieurs heures, il s'est entraîné sur le prototype, une sorte d'opération à blanc. L'opération a duré six heures, sans la maquette, elle aurait certainement duré plus longtemps.

Tissus vivants

Désormais l'impression en 3D dans les blocs opératoires pourrait s'appliquer de façon plus poussée. "Surtout lorsque l'on sera en mesure d'imprimer en 3D directement dans des matériaux biocompatibles. Ça commence à être le cas, il y a des études notamment pour de l'impression 3D tissulaire, donc de tissus vivants et on peut penser qu'à moyen terme, d'ici quelques années, on sera potentiellement en mesure d'imprimer directement les implants qui seront donc implantés chez les patients", explique Benjamin Moreno, directeur d'AnatomikModeling SAS. Pour l'instant, la technique est réservée à des cas sévères.

Le JT
Les autres sujets du JT
Grâce àune imprimante 3D, les chirurgiens qui ont opéré le petit Gabriel, 5 ans, ont pu s\'exercer sur un cerveau factice.
Grâce àune imprimante 3D, les chirurgiens qui ont opéré le petit Gabriel, 5 ans, ont pu s'exercer sur un cerveau factice. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)