Il sponsorise son tweet pour se plaindre de British Airways

Mécontent de British Airways, qui avait égaré les bagages de ses parents, un internaute britannique s'est servi de Twitter, lundi, pour mener campagne contre la compagnie aérienne. En achetant 1000 dollars un tweet publicitaire sur le réseau social, il a pu dire à près de 80.000 personnes tout le mal qu'il pensait de la compagnie anglaise.

(Capture d'écran Twitter Capture d'écran Twitter)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Ne volez pas sur British Airways. Leur service client est affreux." En colère contre la compagnie aérienne après que celle-ci a égaré les bagages de ses parents lors d'un vol Chicago-Paris, Hasan Syed () a utilisé Twitter pour se plaindre.

Après plusieurs tentatives pour contacter , et n'ayant aucune réponse, il a décidé d'acheter un tweet sponsorisé. Le service, payant, est habituellement utilisé par les entreprises à des fins publicitaires, et permet d'afficher un tweet "en haut des résultats de recherche sur le site Twitter.com", apprend-on sur la page support du réseau social.

Des messages moquant British Airways

Rapidement, son tweet est repéré par plusieurs sites spécialisés, dont Mashable, l'un des premiers à avoir relayé l'affaire. Au site américain, Hasan Syed a expliqué qu'il a acheté le tweet lundi soir, en servant de la plate-forme mise en place par Twitter à cet effet.

Le tweet devient viral, mais British Airways tarde à réagir. Hasan Syed enchaîne alors les messages en 140 caractères moquant la compagnie aérienne ou publiant des photos humoristiques sur son service bagage.

, toujours sur Twitter, en demandant à Hasan Syed d'envoyer en message privé la référence de son bagage. Mardi soir, ce dernier affirmait avoir obtenu gain de cause: "J'ai eu ce que je voulais. J'ai gagné".

Pour mener cette campagne contre la compagnie aérienne, Hasan Syed affirme avoir dépensé 1.000 dollars (760 euros), touchant ainsi près de 77.000 personnes.

Ce n'est pas la première fois que des internautes se servent d'Internet pour s'attaquer à des entreprises qu'ils estiment responsable d'un préjudice à leur encontre. En 2009, c'est la compagnie américaine United Airlines qui avait été la cible du chanteur Dave Carroll et de son groupe, Sons of Maxwell. Il reprochait à United d'avoir cassé sa guitare lors d'un vol Halifax-Chicago. La vidéo avait été vue plus de 13 millions de fois.