L'iPhone 6, un téléphone qui se bloque si un réparateur non agréé change un bouton

De nombreux utilisateurs se sont retrouvés avec un appareil inutilisable parce qu'ils ont changé le bouton d'authentification d'empreintes digitales chez des revendeurs indépendants, dont le matériel n'est pas "reconnu" par Apple.

Un écran d'iPhone 6 avec diverses applications montré à Berlin, le 21 octobre 2015.
Un écran d'iPhone 6 avec diverses applications montré à Berlin, le 21 octobre 2015. (ROBERT SCHLESINGER / PICTURE ALLIANCE)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plus de 400 euros pour un téléphone qui ne fonctionne pas, n'est-ce pas cher payé? The Guardian (en anglais) révélait vendredi la colère de milliers de possesseurs d'iPhone 6, dont le bel appareil est tout au plus bon à servir de presse-papier. Après avoir mis à jour leur appareil avec iOS9 ( la dernière version du système d'exploitation de l'iPhone), ces clients d'Apple ont eu la stupeur de voir que leur merveille  était totalement bloquée sur un écran immuable, baptisé '"Erreur 53".

D'où vient le problème ? Ces utilisateurs ont fait réparer leur iPhone, dont le TouchID (qui permet d'identifier le propriétaire par ses empreintes digitales) était défectueux, chez un réparateur non agréé Apple. Ce réparateur avait donc remplacé le bouton-poussoir par un bouton non reconnu comme authentique par le système. 

La pièce non homologuée bloque le système

"Si le client met son iPhone à jour ou cherche à le restaurer, le système d’exploitation va faire un contrôle du matériel et s’apercevoir que cette pièce de remplacement n’est pas homologuée. Ni une, ni deux, il va bloquer l’iPhone avec la fameuse Erreur 53", explique Numerama. Et le client qui a voulu faire des économies (la réparation du fameux bouton chez un réparateur agréé coûte 300 euros au Royaume-Uni, selon The Guardian), se retrouve avec un iPhone 6 inutilisable. En bonus, toutes ses données et ses photos sont perdues.

Le fautif sera en outre contraint de retourner chez Apple puisque, souligne TheGeegkzone : "le seul moyen efficace de sauver un téléphone victime de l’erreur 53, c’est d’avoir le bouton d’origine, de le remettre, de refaire une restauration et de le changer de manière 'officielle' cette fois. Encore faut-il disposer de la pièce d’origine."

Une mesure de sécurité qui coûte cher au client

De quoi donner envie de hurler. Pourtant, Apple a quelques raisons de garantir la sécurité du TouchID, clé de voûte de la sécurité de l'appareil.  

Le bouton, développe Numeramapourrait en effet "être remplacé par un capteur falsifié ou un mouchard ouvrant la voie à un piratage de données ou au fait de vider votre porte-monnaie. Car "même si la fonctionnalité n’est pas disponible encore en France, un iPhone peut aujourd’hui être utilisé comme une carte bancaire avec Apple Pay." Ce qui ne justifie pas l'absence totale d'avertissement aux clients, qui ont mis sans le savoir en jeu leur appareil et leurs données. Ni la méthode, puisque d'autres solutions d'authentification du client reste possible (comme le retour à un code ou à un mot de passe).