Démanteler Google ? Le Parlement européen adopte une résolution

Le Parlement européen a adopté jeudi une résolution, non contraignante, appelant sans le nommer à démanteler Google, en vertu des règles de concurrence établies dans l'Union européenne. Ce sera à la Commission européenne, si elle le souhaite, de s'emparer de la question.

(Google est dans le viseur du Parlement européen, qui appelle clairement à la séparation de ses activités © SIPA/Sébastien Salom-Gomis)
avatar
Yann BertrandRadio France

Mis à jour le
publié le

Une nouvelle fois, Google se retrouve au coeur d'une procédure européenne. Visé par une enquête ouverte en 2010 par la Commission européenne pour abus de position dominante, le géant américain voit cette fois le Parlement européen se pencher sur son cas. Et, plus précisément, sur ses pratiques en ligne qui consistent à mettre en avant ses propres services spécialisés, au détriment des autres moteurs de recherche (voir infographie ci-dessous).

Dans une résolution non contraignante intitulée "pour la défense des droits des consommateurs sur le marché numérique ", et votée à une large majorité, le Parlement tente d'attirer l'attention de la Commission, qui possède l'initiative législative dans l'Union. Dans le texte, elle "appelle la Commission à envisager des propositions afin de séparer les moteurs de recherche des autres services commerciaux " sans jamais, il faut le noter, citer Google. Les prochaines étapes de la procédure sont encore floues, et elles dépendront avant tout de la volonté de la Commission.

La nouvelle initiative européenne inquiète en tout cas les États-Unis, qui ont fait parler leur porte-parole de Mission auprès de l'UE ces derniers jours. Ce dernier rappelle qu'"il est important que l'identification d'entraves à la concurrence et de remèdes possibles soit fondée sur des conclusions objectives et impartiales et ne soit pas politisée ". La procédure pourrait prendre du temps, mais dans le dossier Microsoft dans les années 1990, la Commission avait fini par faire plier cet autre géant américain.

(La domination mondiale signée Google © IDÉ)