La frontière entre monde réel et virtuel s'amenuise. Google a dévoilé, mercredi 4 avril, un tout premier aperçu de son projet de lunettes ayant recours à la "réalité augmentée". Le géant américain de l'internet n'a pas encore montré l'appareil en fonctionnement, mais a publié, sur son réseau social Google+, une courte vidéo du projet intitulé "Project Glass".

Que montre la vidéo du "Project Glass" ?

Une caméra subjective transporte l'utilisateur derrière d'étroites lunettes au look futuriste, équipées de minuscules caméras sur les côtés.

Les caméras captent des scènes du monde extérieur, par exemple une affiche de concert, et à partir des informations lues, y ajoutent devant les yeux une couche virtuelle en 3D en allant piocher des contenus sur internet, comme un lien vers la vente de tickets pour le concert en question.

Des microphones intégrés permettent aussi d'appeler, par la voix, des liens vers internet, qu'il s'agisse d'indications d'itinéraires, des prévisions météo ou d'e-mails... "Nous pensons que la technologie devrait travailler pour vous, être là quand vous avez besoin d'elle et s'écarter de votre chemin quand ce n'est plus le cas", expliquent des membres de l'équipe du laboratoire Google X, à l'origine de ce projet.

Quand pourra-t-on utiliser les fameuses lunettes ?

Google souligne que son projet est encore loin d'être commercialisé. "Nous avons pris des photos du modèle en création pour montrer à quoi cette technologie peut ressembler, et nous avons réalisé cette vidéo pour prouver ce qu'elle pourrait être capable de faire", explique la firme. 

Jusqu'à présent, la réalité augmentée s'est surtout développée sur les smartphones et les ordinateurs. La technologie peut s'appliquer au shopping en ligne, qu'il s'agisse de vêtements ou d'ameublement, aux jeux vidéo, aux visites de musées, et même au choix de la bonne taille de colis postal, comme le détaille le blog Le Publigeekaire.

Quel autre entreprise s'intéresse à la réalité augmentée ?

Selon Le Figaro, Apple étudierait également ce genre de réalité augmentée, et aurait déposé, en 2008, un brevet sur un système d'écrans intégré à des lunettes. La concurrence entre les deux firmes est d'ailleurs rude, puisque le New York Times rapporte que Google a débauché chez Apple un grand expert du domaine, Richard DeVaul.

D'autres laboratoires, comme Vuzix, ont développé des prototypes, rendus publics en début 2011. Nettement plus imposants que les Google Glasses, ils semblent cependant correspondre à un usage militaire plus que quotidien.

Ce projet présente-t-il un risque pour la santé ?

Les Google Glasses n'étant qu'au stade de prototypes, il est impossible de connaître les risques de dommages sur l'œil, et encore moins sur le cerveau. LaTribune.fr s'interroge toutefois sur le risque d'overdose d'informations : "Dans un monde de surinformation, 'd'infobésité', certains n'apprécieront guère l'idée d'être dérangés pendant leur repas, leur marche ou leur conversation par des dizaines de messages intempestifs, en clair d'être distraits de la vraie réalité."