Faire craquer ses doigts ne donne pas d'arthrose

C'est ce qu'assure un allergologue californien de 83 ans qui a testé le procédé sur ses propres mains. Ses observations ont été validées par une étude réalisée sur 200 personnes. 

Une jeune femme étire ses mains. Selon les observations d\'un allergologue californien, relayées le 30 mars 2012 par \"Le Monde\", elle ne risque pas d\'arthrose. 
Une jeune femme étire ses mains. Selon les observations d'un allergologue californien, relayées le 30 mars 2012 par "Le Monde", elle ne risque pas d'arthrose.  (DORLING KINDERSLEY / GETTY IMAGES)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vous faites systématiquement craquer vos articulations et craignez l'arthrose ? Voilà une histoire qui devrait vous réjouir. Le Monde.fr relate vendredi 30 mars les recherches menées par un allergologue californien de 83 ans. Donald Unger a en effet testé ce que ces actes répétés causent aux mains. Sur lui-même. "Pendant cinquante ans, l'auteur a fait craquer les articulations des doigts de sa main gauche au moins deux fois par jour, en ne touchant pas à celles de sa main droite afin qu'elle serve de contrôle", écrit-il en 1998. 

Ses articulations de la main gauche ont donc craqué "au moins 36 500 fois" alors que celles de droite "n'ont craqué que rarement et de manière spontanée", estime-t-il. Bilan de l'expérience : aucune différence entre les deux mains et pas de signe d'arthrite. Mais l'étude, menée sur cinq doigts de la main, restait restreinte.

Donald Unger aurait-il eu simplement de la chance ? Pas sûr. Un article paru dans le Journal of American Board of Family Medicine confirme les résultats de l'allergologue. L'étude s'est intéressée à plus de 200 personnes âgées. Elle montre que celles qui se faisaient régulièrement craquer les articulations n'étaient pas plus victimes d'arthrite que les autres. Bref, un seul mot : crac !