Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Thomas Pesquet : l'instant magique de la première sortie dans l'espace

Après l'émotion intense du décollage vers les étoiles, voici le moment le plus dangereux et le plus extraordinaire de la mission spatiale : la sortie extravéhiculaire. Extrait d'un documentaire dont Thomas Pesquet est le héros, diffusé dans "Envoyé spécial".

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'instant magique, celui que Thomas attend depuis son enfance, est arrivé : il va franchir le sas et s'envoler dans l'espace. "C'est un peu le rêve dans le rêve, la poupée russe du rêve spatial..." L’astronaute Thomas Pesquet est le héros d'un documentaire à ne pas manquer dans "Envoyé spécial" le 8 juin 2017. Voici le moment le plus dangereux de sa mission : la sortie hors de l'ISS, l'International Space Station. Extrait.

Mais d'abord, l'Américaine Peggy Whitson aura passé quatre heures à l'installer dans sa lourde combinaison. Thomas est prêt : il ferme la protection thermique. Avec son coéquipier Shane Kimbrough, il devra changer quatre batteries et faire de la maintenance sur un système de refroidissement défaillant... à 450 kilomètres d'altitude.

Sécurisé par une ligne de vie en acier et le mousqueton qui le retiendrait à l'ISS en cas d'incident  – "on fait de l'escalade en armure" – l'astronaute fait ses premiers mouvements dans le vide spatial... A terre, le centre de contrôle donne des instructions mètre après mètre aux deux astronautes.

"La Terre défilait sous mes pieds"

Des images vertigineuses dans le vide spatial, dont la qualité exceptionnelle est obtenue grâce à la toute nouvelle caméra HD de Thomas. Elle est spécialement conçue pour les sorties dans l'espace et elle résiste à des températures allant de -150 à +100 degrés.

Pour "Envoyé spécial", Thomas Pesquet partage un quotidien extraordinaire et confie des sentiments plus personnels. "Dans la deuxième moitié, j'étais perché sur une plateforme tout en haut de la station, avec sous mes pieds le reste de la station, et puis la terre qui défilait... C'était vraiment la meilleure vue du monde."

"C'est un peu la manière ultime de voler. Seulement, nous, on vole d'une manière extrême, à 450 kilomètres d'altitude, à une vitesse de 28 000 km/h. Quand, en plus, on va sortir dans un scaphandre, on devient nous-mêmes un objet volant..."

Extrait de "Thomas Pesquet, l'envoyé spatial", diffusé dans "Envoyé spécial" le 8 juin 2017.

Première sortie extravéhiculaire pour Thomas Pesquet
Première sortie extravéhiculaire pour Thomas Pesquet (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)