Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Regardez l'interview intégrale de Thomas Pesquet dans "Envoyé spécial"

Après avoir été "l'envoyé spatial" de l'émission, l'astronaute Thomas Pesquet a accordé une interview à "Envoyé spécial", diffusée après l'Evénement du magazine où il partage les images de son odyssée et ses impressions. En voici l'intégralité.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est rentré sur Terre, et il va "très bien". Il n'est "pas revenu à 100% de ses capacités d'avant la mission", mais n'en est "déjà pas très loin". Après avoir été "l'envoyé spatial" de l'émission, l'astronaute Thomas Pesquet a accordé une interview à "Envoyé spécial", diffusée après l'Evénement du magazine où il partage les images fantastiques de son odyssée.

"Une vache écrasée sur la poitrine"

La violence de la rentrée dans l'atmosphère, "l'impression d'avoir une vache écrasée sur la poitrine" sous une pression de 4G, les tonneaux à l'atterrissage, la sortie de la capsule, la réadaptation compliquée à la gravité... Si l'on connaît déjà un peu cette partie du récit de l'astronaute, Thomas Pesquet a confié à Elise Lucet beaucoup d'autres détails étonnants : le retour fulgurant des odeurs, des sons, des couleurs, de toutes les sensations terrestres... Et aussi les 4 kilos du poids de la tête qu'on n'a plus l'habitude de porter, les 2 centimètres gagnés grâce à l'apesanteur... qu'il a déjà reperdus. 

Les trois plus beaux moments 

Et s'il ne devait retenir que trois moments ? L'extrême difficulté physique du retour sur Terre qu'il vient de vivre le vendredi 2 juin, l'incroyable première sortie extravéhiculaire, quand "on devient son propre vaisseau spatial" – "l'une des choses les plus dangereuses que l'on peut faire"  et enfin, une "grande, grande satisfaction professionnelle" : une expérience scientifique déjà tentée qui a réussi pour la première fois.

Un ambassadeur de la planète

Vous avez tous vu ses extraordinaires clichés des villes de nuit et des deltas du globe. L'astronaute-photographe devenu ambassadeur pour la planète juge "irresponsable" la décision de Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris. Voir les effets de la pollution depuis l'espace lui a permis de ressentir physiquement cette menace, de prendre fortement conscience de la fragilité de notre planète...

Réponse aux controverses

"L'astronaute 2.0" répond aussi aux critiques dont il a fait l'objet, sur sa communication que certains ont jugée excessive, mais aussi sur le coût des missions spatiales. Un coût au final assez dérisoire, répond Thomas Pesquet, puisque "pour 2 euros par an et par habitant, on peut envoyer des gens dans l'espace".

Quelles retombées concrètes ?

Quelles seront les retombées concrètes de cette mission ? Elle n'a pas mené que de la recherche à long terme, elle s'est intéressée aussi au court terme : en travaillant sur les matériaux (pour des applications sur les moteurs d'avion ou les téléphones), sur la densité osseuse (pour aider notamment à développer des vaccins) ou sur l'activité cérébrale (pour permettre par exemple de comprendre et réparer des dommages causés par un accident ou un AVC).

Une interview diffusée dans "Envoyé spécial" le 8 juin 2017 à la suite du journal de bord de l'astronaute filmé pour le magazine : "Thomas Pesquet : l'envoyé spatial".

L\'inteview de Thomas Pesquet
L'inteview de Thomas Pesquet (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)