Espace : après sept mois de silence, il est temps de "dire au revoir" au robot Philae

Le robot s'est réveillé en juin 2015, mais n'a plus donné de ses nouvelles depuis le 9 juillet.

Illustration du robot Philae sur la surface de la comète "Tchouri".
Illustration du robot Philae sur la surface de la comète "Tchouri". (MEDIALIAB / ESA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au revoir Philae. Les chances d'établir un contact avec le petit robot installé sur la comète Tchouri, mais muet depuis le 9 juillet, sont "proches de zéro", a annoncé l'agence spatiale allemande DLR, vendredi 12 février. "Le temps est venu de lui dire au revoir", précise son communiqué. Le Centre de contrôle de l'atterrisseur a en effet cessé d'envoyer des commandes au robot-laboratoire européen.

"Il fait froid et noir sur 67P [la comète Tchouri] et les chances de communiquer avec [la sonde] Rosetta s'amenuise, mais ne suis pas prêt d'abandonner", a tweeté le compte du petit robot, dans une ultime note d'espoir.

Sans conviction, la sonde Rosetta reste à l'écoute

Cependant, la sonde Rosetta "reste toujours à l'écoute" de Philae, souligne l'agence spatiale française Cnes dans un communiqué. Les antennes réceptrices de la sonde –ses "oreilles" en quelque sorte– sont toujours allumées, mais "pour être honnête et réaliste, il est vraiment improbable que nous entendions à nouveau Philae", a insisté Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur au DLR.

"Je reste à l'écoute et, à un moment donné, je serai assez proche de 67P pour prendre des photos de Philae", a indiqué le compte Twitter de Rosetta. "Merci pour tous les gentils messages au sujet de Philae ! Nous avons vécu beaucoup de formidables aventures ensemble ces 10 dernières années", a-t-elle encore tweeté. 

Trop éloigné du Soleil, Philae s'est endormi

La comète Tchouri s'éloigne du Soleil, ce qui signifie que les panneaux solaires du robot reçoivent moins de lumière. La comète se refroidit et le robot aussi. "On sait que l'énergie à bord de Philae va être de plus en plus faible et, à partir d'un moment, il n'aura plus la capacité à allumer son transmetteur. Il pourrait recevoir des commandes en provenance de la Terre et de l'orbiteur, mais il ne pourrait plus être capable de renvoyer des données", expliquait le 27 décembre Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au Cnes de Toulouse.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Après dix ans de voyage comme passager de la sonde Rosetta, Philae a réalisé le 12 novembre 2014 une première historique en atterrissant sur la comète Tchouri. Il s'est réveillé en juin 2015 et, équipé de dix instruments, il a travaillé pendant 60 heures avant de s'endormir, faute d'énergie.