Les "étranges" signaux radio captés dans l'espace provenaient en réalité d'un satellite

Les astronomes ne parvenaient pas à déterminer la nature de ces émissions qui semblaient pourtant émaner d'une étoile proche de la Terre.

L\'observatoire du Laboratoire d\'Habitabilité Planétaire de l\'université de Porto Rico, à Arecibo, le 25 septembre 2016.
L'observatoire du Laboratoire d'Habitabilité Planétaire de l'université de Porto Rico, à Arecibo, le 25 septembre 2016. (WU DONGJUN / IMAGINECHINA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'énigme a été résolue. Et les petits hommes verts n'en étaient pas à l'origine. Les "étranges" signaux radio captés au printemps dans l'espace provenaient en réalité d'un ou plusieurs satellites géostationnaires, rapporte Business Insider. Ces émissions semblaient pourtant émaner d'une étoile proche de la Terre, mais les astronomes ne parvenaient pas à déterminer la nature.

Ces émissions "bizarres" avaient été repérées en premier par l'observatoire du Laboratoire d'Habitabilité Planétaire de l'université de Porto Rico, situé à Arecibo. Pusieurs équipes dédiées à la recherche d'une intelligence extraterrestre (SETI) les avaient par la suite identifiées.

La naine rouge Ross 128 innocentée

"La meilleure explication, c'est que ces signaux sont des transmissions d'un ou plusieurs satellites géostationnaires", a expliqué le directeur de l'observatoire portoricain, dans un communiqué, vendredi 21 juillet.  Et si ces signaux n'ont été captés qu'en direction de Ross 128, une naine rouge, située à 11 années-lumière de la Terre, c'est parce qu'elle se trouve près "de l'équateur céleste où sont déployés de nombreux satellites géostationnaires".

Cette conclusion découle de nouvelles observations, effectuées dimanche soir à Arecibo. Et le directeur de l'observatoire l'assure : les scientifiques ont "confiance" dans la détermination de l'origine de ces émissions.