Les Etats-Unis préparent leur armée de l'air à la guerre spatiale

L’US Air Force a annoncé qu'une nouvelle direction dédiée allait être nommée.

Des avions F-18 de l\'US Air Force, l\'amée de l\'air américaine, le 31 mai 2017.
Des avions F-18 de l'US Air Force, l'amée de l'air américaine, le 31 mai 2017. (REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une guerre spatiale aura-t-elle bientôt lieu ? En tout cas, les Etats-Unis s'y préparent. Le site Mashable rapporte, lundi 19 juin, que Heather Wilson, la secrétaire de l’armée de l’air américaine, a créé un nouveau grade à trois étoiles – la deuxième plus haute distinction militaire outre-Atlantique. Il s'agit d'un nouveau poste de responsable des opérations spatiales de l'US Air Force.

"Les Etats-Unis sont dépendants de l’espace"

Les choses vont aller assez vite car l'armée de l'air américaine indique dans un communiqué (en anglais) diffusé vendredi que cette nouvelle direction spécialisée dans la guerre spatiale devrait être opérationnelle d'ici le mois d'août. "C'est la prochaine étape dans notre effort pour intégrer, normaliser et élever les opérations spatiales dans l'armée de l'air", a déclaré Heather Wilson. Et d'ajouter : "Les Etats-Unis sont dépendants de l’espace et nos adversaires le savent."

Nous devons nous organiser et entraîner des forces capables de triompher dans n’importe quel type de conflits futurs qui s’étendraient à l’espace.

Heather Wilson

dans un communiqué

"Si un conflit venait à se déclarer dans l'espace, les Etats-Unis devront conduire les discussions sur la manière de normaliser l'espace comme un terrain de guerre classique", a expliqué l'US Air Force dans une vidéo sur Twitter.

Le site Numerama rapportait, début juin, que l'US Air Force avait maintenant des unités appelées Space Aggressors. Leur mission : endosser le rôle de l'ennemi pour entraîner les troupes classiques et les préparant à différents scenarii.

Pas d'ennemis extraterrestres

Pour comprendre à quel point la menace d'une guerre spatiale est prise au sérieux par Washington, il faut revenir sur les propos tenus en mars par Charles Richard, vice-amiral et commandant adjoint du commandement stratégique des Etats-Unis. "Si nous ne sommes pas en guerre dans l’espace, je ne pense pas que l’on puisse dire que nous sommes en paix non plus", a-t-il estimé.

Mais les ennemis potentiels ne sont pas extraterrestres. "La Chine est en train de développer un arsenal de lasers, de canons électromagnétiques et de puissantes armes à hautes fréquences pour neutraliser nos satellites d’intelligence, de communication et de navigation", a ajouté le responsable, mentionnant également la Russie.