La Chine déplace 9 000 personnes pour ouvrir le plus grand télescope du monde et chercher des extraterrestres

La mise en route du télescope est prévue en 2016.

Le télescope Fast, dans la province de Guizhou, en Chine, le 26 novembre 2015.
Le télescope Fast, dans la province de Guizhou, en Chine, le 26 novembre 2015. (CHINA STRINGER NETWORK / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est un gigantesque bol, posé dans les collines de la province de Guizhou, dans le sud de la Chine. Le télescope Fast, de 500 mètres de diamètre, doit être mis en marche courant 2016. De quoi ridiculiser l'actuel plus grand télescope du monde, à Arecibo (Porto Rico), qui mesure 300 mètres. "S'il était rempli de vin, chacun des sept milliards d'habitants de la planète pourrait s'en servir cinq bouteilles", compare un scientifique cité par le Guardian (en anglais), mardi 16 février.

Avant l'ouverture de Fast, les autorités de la province de Guizhou se sont engagées à reloger, d'ici septembre, 9 110 résidents qui vivent dans un rayon de cinq kilomètres de l'installation. L'objectif est de "créer un environnement électromagnétique sain", selon un responsable local. Les déplacés recevront 12 000 yuans (soit 1 650 euros) en dédommagement.

"Comme une oreille sensible"

Fast aura pour mission de "chercher une forme de vie intelligente en dehors de notre galaxie", explique Wu Xiangping, directeur de la Société astronomique chinoise, à l'agence officielle Xinhua, mardi 16 février. "Si des extraterrestres intelligents existent, les messages qu'ils produisent, s'ils circulent dans l'espace, peuvent être détectés par Fast", explique un autre astronome chinois. Pour Nan Rendong, à la tête du projet, "un radiotélescope est comme une oreille sensible, qui écoute pour distinguer les messages importants du bruit de l'univers".

Le télescope Fast, dans la province de Guizhou, en Chine, le 16 décembre 2015.
Le télescope Fast, dans la province de Guizhou, en Chine, le 16 décembre 2015. (OU DONGQU / XINHUA / AFP)

La construction du télescope, en projet depuis les années 1990, a débuté en 2011 et devrait être achevé en septembre 2016.