La Nasa demande de l'aide pour trouver le nom des sept nouvelles planètes

La Nasa a proposé aux internautes, sur Twitter, de trouver un nom aux sept exoplanètes découvertes le 27 février. Les réponses, plus ou moins sérieuses, ne se sont pas faites attendre...

Voici à quoi le système de sept planètes de la taille de la Terre découvert par la Nasa pourrait ressembler.
Voici à quoi le système de sept planètes de la taille de la Terre découvert par la Nasa pourrait ressembler. (NASA)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Avec le hashtag #7NamesFor7NewPlanets, la Nasa appelle les internautes, via Twitter, à trouver un nom aux sept nouvelles planètes, dont la découverte a été annoncée le 22 février dernier. Pour le moment, leurs noms ne sont pas très attrayants : Trappist-1b, Trappist-1c, Trappist-1d, etc. Ils ont été donnés en référence au système Trappist-1 à trente-neuf années-lumière de la Terre dans lequel elles ont été découvertes.

Dès l'appel de la Nasa, les réponses ne se sont pas fait attendre et sont plus ou moins sérieuses. Comme le système solaire s’appelle Trappist (TRAnsiting planets and planetesimals small telescope), les internautes ont proposé d’appeler les planètes du nom des bières trappistes, brassées par des moines : Orval, Chimay, Westvleteren, Rochefort, Westmalle, Achel, et Koningshoeven.

Macron, Trump et les sept nains

Certaines réponses sont plus politiques. C'est ainsi que l'on retrouve des propositions en rapport avec Emmanuel Macron : "Parce que c'est notre projeeeeet" ou Donald Trump : "Seulement pour les personnes qui n'ont pas voté Trump".

D'autres sont plus fantastiques, et les fans d'Harry Potter ont proposé les noms des sept horcruxes (objets très maléfiques dans lequel un sorcier dissimule une partie de son âme) : Tom Riddle's Diary, Marvolo's Ring, Slytherin's Locket, Hufflepuff's Cup, Ravenclaw's Diadem, Nagini, Harry Potter.

Des internautes ont également cherché ce qui existe par sept : les sept nains, les sept péchés capitaux, les sept jours de la semaine…

Autre proposition étonnante : "Et si on les nommait comme leurs habitants les ont nommées ?"

Malgré l'appel lancé par la Nasa, c'est l’Union astronomique internationale (UAI), un groupement d’astronomes professionnels basé à Paris, qui aura le dernier mot. L'UAI se réunit tous les trois ans pour étudier les propositions et choisir les nouveaux noms de tous les objets célestes (étoiles, planètes, astéroïdes, comètes, etc.).