Le mystère autour de Pluton s'épaissit après la publication de nouvelles images saisissantes

Ces clichés montrent une diversité de reliefs unique, proche de celle de Mars, et soulèvent de nouvelles questions sur cette planète naine. 

Une photo de Pluton diffusée par la Nasa, le 10 septembre 2015.
Une photo de Pluton diffusée par la Nasa, le 10 septembre 2015. (NASA)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

De nouveaux clichés, plus détaillés, de Pluton, transmis ces derniers jours par la sonde spatiale New Horizons, révèlent une diversité et une complexité de reliefs à la surface de la planète déroutantes, sans pareils dans le système solaire, selon la Nasa. "Si un artiste avait représenté Pluton de cette manière avant de découvrir ces images prises pendant le survol (au plus près le 14 juillet par New Horizons), j'aurais probablement pensé que c'était hallucinant. Mais c'est bien la réalité", a déclaré le principal scientifique de la mission, Alan Stern, du Southwest Research Institute (SwRI).

Une surface aussi complexe que celle de Mars

Ces nouvelles images de la planète naine - 2 370 km de diamètre - montrent une diversité de reliefs unique : la surface semble constituée de dunes et d'un réseau de vallées. Géologiquement, "la surface de Pluton est aussi complexe que celle de Mars", a résumé le géologue Jeff Moore, un des membres de la mission.

Photo de Pluton fournie par la Nasa, le 10 septembre 2015.
Photo de Pluton fournie par la Nasa, le 10 septembre 2015. (NASA )

Ces clichés, qui ont plus que doublé la superficie visible de Pluton avec jusqu'à 400 m de précision, révèlent également de vastes zones montagneuses au relief chaotique. Il pourrait s'agir de gigantesques blocs de glace d'eau flottant dans un vaste dépôt plus dense d'azote gelé, qui se trouve dans une plaine appelée le "Sputnik Planum".

"C'est un casse-tête"

"S'il s'agissait bien de dunes que nous voyons sur Pluton, ce serait réellement surprenant car l'atmosphère est y trop fine pour produire des vents", a souligné Bill McKinnon, de l'Université Washington de St Louis. Soit Pluton avait une atmosphère plus dense dans le passé, soit d'autres processus que nous ne connaissons pas sont à l'œuvre. C'est un casse-tête." 

Ces nouvelles images révèlent aussi que les vapeurs atmosphériques autour de Pluton, qui s'élèvent jusqu'à 130 km d'altitude, sont formées de beaucoup plus de couches que ne le pensaient les scientifiques. Cette brume entourant la planète crée une lueur qui en illumine faiblement la surface à l'approche du coucher du soleil, ce qui rend visible le sol de Pluton par les caméras embarquées sur New Horizons.

Photo de Pluton fournie par la Nasa, le 10 septembre 2015.
Photo de Pluton fournie par la Nasa, le 10 septembre 2015. ( NASA)

La sonde spatiale, qui se trouve actuellement à 4,9 milliards de kilomètres de la Terre, a commencé la transmission de nouvelles images et autres données début septembre. Ce processus se poursuivra jusqu'à la fin 2016. La sonde a aussi commencé à transmettre de meilleures images de trois des cinq lunes de Pluton, Charon, Nix et Hydra, qui indiquent qu'elles sont toutes différentes les unes des autres.