Cyprien Verseux : "On n'était jamais à l'air libre"

Après un an d'isolement à Hawaï, six scientifiques sont revennus de leur mission Mars, dont le Français Cyprien Verseux, exobiologiste, qui a "retrouvé tout un tas de sensations dont [il] avait été privé pendant un an".

Le 13 juin 2015, à Hawaï, devant le dôme où vont vivre le Français Cyprien Verseux et cinq autres scientifiques pendant un an.
Le 13 juin 2015, à Hawaï, devant le dôme où vont vivre le Français Cyprien Verseux et cinq autres scientifiques pendant un an. (RYAN OGLIORE/ AP / SIPA)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Durant leur mission, les scientifiques ont été confinés sur la côte nord de l'île Mauna Loa, dans un dôme de 11 mètres de diamètre et de six mètres de hauteur. A sa sortie, le Français Cyprien Verseux, exobiologiste, a apprécié de "retrouver tout un tas de sensations dont [il] avait été privé pendant un an. C'est très agréable."

Pour comprendre à quoi ressemblait l'intérieur du dôme où ont vécu les scientifiques, il faut s'imaginer "dans un cinéma omnimax avec un écran sphérique, comme à la Géode, par exemple." Les missions à l'extérieur ont eu lieu dans "un rayon de 2 kilomètres du dôme, en portant des combinaisons spatiales. On devait faire une demande 24 heures avant. On n'était jamais à l'air libre."

Avec cette mission, la Nasa voulait tester l'impact psychologique de l'isolement. "Ce que j'ai appris personnellement, c'est que je suis capable de supporter ces conditions. Ce qui n'était pas gagné parce que j'ai l'habitude de passer beaucoup de temps tout seul, et beaucoup de temps dehors. C'était plus facile que ce que j'aurais pensé", a déclaré Cyprien Verseux.

Cyprien Verseux : "Ce que j'ai appris personnellement, c'est que je suis capable de supporter ces conditions"

00:00-00:00

audio
vidéo

Voir la vidéo
France 2