Des scientifiques affirment avoir des preuves de l'existence d'une neuvième planète dans le système solaire

Sans avoir pu l'observer, ils estiment que cet astre pourrait être dix fois plus grand que la Terre et vingt fois plus éloigné du Soleil que notre planète bleue. 

La Voie lactée photographiée depuis une plage de Crète (Grèce).
La Voie lactée photographiée depuis une plage de Crète (Grèce). (MATT WALFORD / CULTURA CREATIVE)

Mis à jour le , publié le

Le système solaire compte peut-être une neuvième planète. Mercredi 20 janvier, des astronomes du California institute of technology révèlent avoir trouvé plusieurs éléments accréditant l'existence d'une planète inconnue aux confins de notre système solaire. Sans avoir pu l'observer, ils estiment que cette dernière pourrait être dix fois plus grande que la Terre et vingt fois plus éloignée du Soleil que notre planète bleue. 

>> Ce que l'on sait sur la potentielle neuvième planète de notre système solaire

Dans la revue Astronomical Journal, les chercheurs assurent avoir envisagé l'hypothèse de l'existence d'une "planète 9" en observant des planètes naines et d'autres objets alentours, à la frontière du système solaire. Ces corps de petite taille possèdent en effet des trajectoires d'orbite laissant penser qu'elles sont influencées par la gravité d'une planète cachée, explique The Washington Post (en anglais).

Une planète encore introuvable

Si plusieurs télescopes sont à sa recherche à travers le monde, cette planète demeure introuvable, poursuit le site du quotidien. Si loin du Soleil, elle pourrait ne pas renvoyer suffisamment de lumière pour être visible. "La trouver peut prendre du temps", a ainsi expliqué sur Twitter le rédacteur en chef du magazine Ciel et Espace.

Mais "si la planète 9" existe, elle est énorme", assure le Washington Post. Elle serait même la cinquième plus grosse planète du système solaire, derrière Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Rien à voir avec celle que l'on a qualifiée de neuvième planète pendant des décennies, Pluton, rétrogradée en 2006 en tant que "planète naine".