EN IMAGES. Les ossements de "l'Homo naledi", qui pourraient être issus d'une ancienne espèce humaine, découverts en Afrique du Sud

Les fossiles de ce qui pourrait être une ancienne espèce du genre humain ont été découverts dans une grotte très difficile d'accès, à Maropeng, près de Johannesburg.

C'est peut-être l'un de nos très vieux cousins. Des ossements qui pourraient être issus d'une ancienne espèce du genre humain, inconnue jusqu'à maintenant, a été découverte dans une grotte d'Afrique du Sud, ont annoncé, jeudi 10 septembre, des chercheurs internationaux. Baptisée "Homo naledi", elle a été classée dans le genre Homo, auquel appartient l'homme moderne.

Si la révélation est toute fraîche, la découverte de ces restes dans une grotte quasi-inaccessible de Maropeng date de 2013 et 2014. Les scientifiques ont trouvé plus de 1 550 os appartenant à au moins 15 individus, parmi lesquels des bébés, de jeunes adultes et des personnes plus âgées.

Il est pour l'heure impossible de dater précisément ces restes, et il est donc prématuré de dire avec certitude qu'il s'agit bien d'une nouvelle espèce. Voici les images de ces ossements présentés en septembre 2015 par les chercheurs sud-africains de l'université de Witwatersrand.

1|9
Voilà à quoi devait ressembler "l'Homo naledi". Cette photo du magazine "National Geographic" (qui illustrera son numéro d'octobre 2015) montre une reconstruction de la figure de cet hominidé par le paléoartiste américain John H. Gurche. MARK THIESSEN / NATIONAL GEOGRAPHIC / AFP
2|9
Le professeur Lee Berger (de l'université sud-africaine de Witwatersrand) embrasse la copie du crâne "d'Homo naledi", lors de la conférence de presse où il présente la découverte de ce qu'il considère comme une ancienne espèce du genre Homo, le 10 septembre 2015. STEFAN HEUNIS / AFP
3|9
"Homo Naledi" avait "un cerveau minuscule de la taille d'une orange et un corps très élancé", selon John Hawks, chercheur à l'université de Wisconsin-Madison (Etats-Unis). BRETT ELOFF / WITS UNIVERSITY / AFP
4|9
Homo Naledi est un défi pour les scientifiques. Il combinerait, selon eux, des aspects proches de l'homme moderne (mains, poignets, pieds) mais son petit cerveau et la partie supérieure de son corps sont plus proches du groupe pré-humain des australopithèques. JOHN HAWKS / WITS UNIVERSITY
5|9
Les mains "d'Homo naledi" laissent supposer qu'il avait la capacité de manier des outils, avec des doigts extrêmement incurvés, selon les chercheurs. JOHN HAWKS / WITS UNIVERSITY / AFP
6|9
Une partie du squelette de "l'Homo naledi" est montrée en conférence de presse à Johannesburg (Afrique du Sud), le 7 septembre 2015. En 2013 et 2014, des scientifiques ont trouvé plus de 1 550 os appartenant à au moins 15 individus, parmi lesquels des bébés, de jeunes adultes et des personnes plus âgées. BRETT ELOFF / WITS UNIVERSITY / AFP
7|9
Phalanges, tibia, vertèbres, crâne ... Reconstitué, le squelette de "l'Homo naledi" est présenté, le 10 septembre 2015, à Maropeng (Afrique du Sud). Ses pieds et ses longues jambes laissent penser qu'il était fait pour marcher longtemps, estiment les paléontologues. STEFAN HEUNIS / AFP
8|9
Ces enfants contemplent le squelette "d'Homo naledi", le 10 septembre 2015. STEFAN HEUNIS / AFP
9|9
Le professeur Lee Berger présente sa découverte de "l'Homo naledi", le 10 septembre 2015. Cette ancienne espèce humaine, selon son estimation, serait âgée de 2,5 à 2,8 millions d'années. Elle a été trouvée à 50 km au nord-ouest de Johannesburg, en Afrique du Sud, dans le "Berceau de l'humanité". STEFAN HEUNIS / AFP