VIDEO. Les cancers d'origine professionnelle sont difficiles à faire reconnaître

En France, quelque 20 000 nouveaux cancers par an seraient d'origine professionnelle. Reportage au centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard, de Lyon (Rhône).

Voir la vidéo
CLAUDINE GILBERT et NOE SALEM - FRANCE 3
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande a lancé, mardi 4 février, le troisième Plan cancer 2014-2019, qui met l'accent sur la lutte contre les inégalités face à la maladie. Les ouvriers sont ainsi beaucoup plus atteints par la maladie que les cadres. A Lyon, le centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard ouvre des consultations pour combattre ces inégalités. Ces consultations sont uniques en France et permettent aux patients d'évaluer l'impact de leur environnement professionnel sur le cancer.

En France, 20 000 nouveaux cancers par an seraient d'origine professionnelle. "C'est important que quelqu'un qui a déjà eu sa vie qui est mise en jeu par son activité professionnelle puisse voir ses droits reconnus", confie le Pr Thierry Philip, directeur du département cancer et environnement du centre Léon-Bérard.

Un soutien psychologique et administratif est fourni aux malades qui veulent faire valoir leur droit sur leur cancer d'origine professionnelle. Un homme atteint de cancer de la vessie, mais fumeur depuis trente ans, verra difficilement la reconnaissance d’une maladie professionnelle. Par contre, un soudeur, atteint d'un cancer des amygdales, pourrait voir sa maladie entrer dans le régime professionnel.

Le centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard à Lyon (Rhône) - juin 2013
Le centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard à Lyon (Rhône) - juin 2013 (MAXPPP)