VIDEO. Chirurgie éveillée du cerveau : opérer avec l'aide du patient

Une équipe de France 2 met en lumière ces opérations du cerveau, effectuées sur des patients qui ne sont pas endormis et tout à fait conscients. Une technique de pointe qui permet de ne pas toucher les zones essentielles. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

La chirurgie éveillée du cerveau concerne des patients qui souffrent notamment d'une tumeur. "On va donc enlever le plus possible de cerveau selon des limites fonctionnelles", explique le Pr Hugues Duffau, neurochirurgien au CHU de Montpellier (Hérault), au sujet de l'une de ses patientes. Ces limites fonctionnelles sont les zones sensibles comme le langage ou la motricité. Pour éviter des séquelles, la patiente est consciente lors de l'opération. 

La patiente réveillée pendant l'opération 

Durant toute la durée de l’intervention, elle doit nommer des objets qu'elle voit sur un écran. Si elle se trompe, c'est le signe que le chirurgien a touché une zone sensible. "Ce qui nous permettra d'évaluer à chaque instant de la chirurgie l'ensemble de ses fonctions", commente Guillaume Herbet, neuropsychologue. D'abord endormie pour l'ouverture de la boîte crânienne, la patiente est ensuite réveillée pour nommer les images. Le chirurgien repère les zones à risques en surface et commence alors le retrait de la tumeur. Les réactions de la patiente lui indiquent jusqu'où il peut aller. L'opération est une réussite.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vue d'artiste d'un cerveau humain représentant les connections neuronales.
Vue d'artiste d'un cerveau humain représentant les connections neuronales. (PASIEKA / APA / SCIENCE PHOTO LIBRARY)