Vaccination et autisme : "Nous réclamons justice et réparation pour nos enfants blessés par leur vaccin"

Convaincues d'un lien entre autisme et vaccination, une centaine de familles va poursuivre en justice quatre laboratoires pharmaceutiques. L'opération est menée par la militante Europe Écologie-Les Verts, Martine Ferguson-André.

Trois vaccins sont obligatoires aujourd\'hui en France pour les enfants (tétanos, diphtérie et polio) mais le gouvernement envisage de faire passer ce nombre à onze en 2018
Trois vaccins sont obligatoires aujourd'hui en France pour les enfants (tétanos, diphtérie et polio) mais le gouvernement envisage de faire passer ce nombre à onze en 2018 (CARDOSO / BSIP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

En plein débat sur les risques liés à la vaccination des enfants, l'association Autisme Vaccinations s'apprête à introduire une action de groupe devant le tribunal de grande instance de Paris contre quatre laboratoires pharmaceutiques : Sanofi, Pfizer, Eli Lilly et GlaxoSmithKline.

Alors qu'un membre du Haut Conseil de la santé publique a exprimé lundi matin sur franceinfo ses craintes vis à vis de la mobilisation de "ces ligues anti-vaccinales", Autisme Vaccinations dit déjà réunir une centaine de familles derrière son action. Une action légitime selon Martine Ferguson-André, la militante Europe Écologie-Les Verts qui mène cette opération.

franceinfo : Pourquoi attaquer ces quatre laboratoires pharmaceutiques ?

Martine Ferguson-André : Nous réclamons justice et réparation pour nos enfants blessés par leur vaccin, rendus autistes par leur vaccin, et naturellement cette action vise aussi de la prévention pour restaurer la confiance qui est en train d'en prendre un sacré coup en France mais pas que. En Italie depuis début mars, où l'obligation vaccinale est passée à 13 valences [partie d'un vaccin correspondant à la protection contre un germe unique], tous les week-ends vous avez des millions d'Italiens qui défilent dans les grandes villes. 

Selon vous, ce mouvement va-t-il prendre autant d'ampleur en France ?

Ça commence. Grâce au travail extraordinaire de toutes les associations activistes de parents ayant eu des enfants blessés. Un mouvement multiforme de contestation se met en place et il est appuyé par cette incroyable annonce de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, à savoir le passage de trois vaccins obligatoires à onze en France en 2018.

Pourquoi attendre la rentrée pour mener cette action en justice ?

Il y aura, le 9 septembre, une grande manifestation devant le ministère de la Santé contre ce passage de trois à onze vaccins obligatoires. Cela nous permet de capitaliser pour que notre action soit plus efficace. D'autre part, c'est aussi parce que j'ai reçu le soutien de l'avocat environnementaliste Robert Kennedy, avec lequel je travaille depuis une quinzaine d'années sur le lien autisme-vaccination. Il organisera une conférence de presse en septembre. Il mettra au jour les actions des familles américaines dont les enfants sont touchés par l'autisme.