Un faux druide pour dénoncer le manque de médecins

CANULAR – À la Roche Derrien (Côtes d'Armor), faute de mieux, les permanences médicales seront assurées le vendredi par... un druide. Reprise à l'envi dans la presse, notre enquête révèle que l'affaire est, en réalité, une opération de communication montée pour dénoncer la pénurie de médecins en région, et les risques – bien réels – de dérives pseudo-médicales pour les populations laissées à l'abandon.

Mis à jour le , publié le

Un bon canular joue sur le plausible : au vu de la situation dramatique de la démographie médicale en France, un village pouvait se résoudre à passer une petite annonce désespérée... Un seul homme pour répondre aux appels de la mairie de la Roche Derrien : un étrange "druide" au discours aussi grandiloquent qu'abscons, le fantasque Gwénael Trochet, alias "Gwenn-Maël".

"On l'a rencontré samedi dernier, il nous a fait une bonne impression", a justifié devant la presse Jean-Louis Even, maire de La Roche-Derrien… L'homme assurera donc les permanences médicales du vendredi.

L'affaire a été reprise à l'envi dans la presse, et le Magazine de la santé n'a pas manqué de présenter l'affaire dans sa rubrique "insolite" du 17 mars.

Mais des internautes bretons au nez creux ont vite reconnu dans les vidéos tout fraichement mises en ligne de Gwenn-Maël l’acteur et musicien breton Eddy Del Pino – déjà vu dans des publicités pour vanter les mérites de la région Bretagne.

 

Joint par Allodocteurs.fr, le maire nous raconte les dessous de l’affaire :

"Cela fait neuf mois que l'on cherche désespérément quelqu’un, pour remplacer l’un de nos médecins, qui est parti pour un autre projet de vie", débute-t-il. "Nous avons ici un cabinet remis à neuf en 2000, avec quatre médecins qui se relaient, des infirmiers. Il y a tout ce qu’il faut… Mais nous ne trouvons personne. Et nous avons un autre médecin qui part en retraite à la fin de l’année… Il nous manque 10 médecins généralistes sur un secteur de 50 km2 ! Ce n’est pas possible que personne ne vienne."

Il poursuit son récit : "On a passé des messages partout. En désespoir de cause, nous avons mis une annonce sur le Bon Coin – une vraie annonce. Nous avons reçu l’appel d’une personne pratiquant la guérison par la plante des pieds (la réflexologie)… Voilà ce qui nous alarme : face à la pénurie de médecins, est-ce qu'on ne va pas arriver avec des charlatans qui vont arnaquer des personnes vulnérables ?"

"Nous avons reçu un coup de fil de gens qui font un peu de com’, et qui nous ont proposé d’annoncer que nous allions recruter un druide. Au point où nous en somme, on s'est dit, on y va, on fonce dans le tas… On a essayé le ton de l'humour, de la blague… mais c’est très sérieux."


Pastichant les discours new-age sans queue ni tête fréquemment employés par certains pseudo-thérapeutes, le faux-druide explique comment choisir une pierre : "cette mousse est très indiquée pour rentrer en communion avec la patientèle de vendredi"....

Jean-Louis Even revient sur la situation dans sa commune : "Samedi dernier, le médecin qui devait être de garde était malade, et les trois autres épuisés par leur semaine de travail n’ont pas pu le remplacer. Sur la porte du cabinet, il était écrit « fermé pour cause d'épuisement ». C’est de la folie."

" Nous avons une population démunie face à la médecine, et ça ouvre la porte à tout un tas de charlatan. Vous allez voir l’un d’eux pour un mal de dos ? Mais un mal de dos, ça peut cacher un cancer. Quand on arrive chez un vrai médecin, c'est trop tard. C'est exactement cela qu'il faut qu'on évite. Et j'ai été témoin de choses affolantes… Avec l’histoire du druide, on dénonce un vrai problème, on explique une vraie situation qui peut devenir gravissime. Ma mère – ma propre mère – qui n’était pas au courant du fait que c’était une blague, m’a dit : moi, je vais le voir, le druide…"

"Ce qu'on attend maintenant, c'est un coup de fil de l'ARS ou du préfet…"

Ce 17 mars a été mis en ligne sur le site de la commune un réferendum, ouvert aux habitants mais également à tous les internautes qui se sentiraient concernés, concernant les solutions à trouver à la situation dramatique que rencontre la ville.

Jean-Louis Even sera l’invité du Magazine de la santé lundi 21 mars.


[mise à jour du 21 mars : une fois le canular révélé par notre rédaction, le faux druide n'a pas été remisé au placard pour autant : il a ainsi participé à cette vidéo présentant le cabinet médical de la Roche Derrien, à destination des médecins intéressés.]