Paris : la préfecture n'autorise plus les Rando roller faute d'effectifs de police suffisants

Depuis près de trois semaines, les Rando roller n'ont plus lieu par manque d'effectifs pour assurer la sécurité des participants selon la préfecture de police de Paris, a appris, jeudi, France Bleu Paris.

Une randonnée en roller à Paris, le 31 juillet 2011. (Photo d\'illustration)
Une randonnée en roller à Paris, le 31 juillet 2011. (Photo d'illustration) (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La préfecture de police de Paris n'autorise plus les traditionnelles Rando roller dans la capitale depuis trois semaines. Elle justifie cette décision par un manque d'effectifs de police pour assurer la sécurité des participants, a rapporté, jeudi 30 mars, France Bleu Paris.

Quatre policiers mobilisés à chaque sortie

Entre 3 000 et 5 000 personnes avaient l'habitude de se rassembler chaque vendredi et dimanche pour une randonnée dans les rues de Paris. Quatre policiers étaient mobilisés lors de chaque sortie. L'événement existe depuis près de 20 ans.

Une pétition "Sauvons la rando-roller" a été lancée il y a deux jours par les organisateurs. Elle a déjà recueilli plus de 5 600 signatures. Les organisateurs cherchent à se rapprocher de la mairie de Paris pour trouver une solution.

Christophe Najdovski, maire-adjoint à la mairie de Paris, chargé des transports et de l'espace public, a avancé, dans un tweet, la possibilité de faire encadrer ce type de manifestations par des personnels municipaux. Dans ce même tweet, l'élu ne s'engage pas et déclare : "Pas sûr mais à voir".