Avoir la bougeotte peut-il vous sauver de la sédentarité ?

Tapoter des doigts ou bouger les pieds lorsque l'on est assis au bureau pourrait réduire les effets nuisibles liés à une position assise prolongée, d'après des chercheurs britanniques. Si la méthode n'est pas le remède miracle, elle est une bonne occasion de refaire le point sur la bonne posture à adopter au bureau.

Mis à jour le , publié le

A rester assis toute la journée, on finit par mourir à petit feu. Hausse du risque d'obésité, de maladies cardiovasculaires, voire même de cancer du sein : un nombre croissant d'études pointe du doigt les dangers d'une position assise prolongée. Pourtant, bon nombre d'entre-nous sont condamnés à rester les fesses vissées sur une chaise toute la journée... Existe-il des parades ? Oui, et l'une d'entre-elles pourrait être de se trémousser régulièrement sur son fauteuil. 

C'est du moins ce que suggèrent des chercheurs britanniques, après avoir suivi pendant une douzaine d'années près de 13.000 femmes âgées de 37 à 78 au début de l'étude. Ils les ont d'abord questionnées sur leur hygiène de vie (activité sportive, tabagisme, alimentation…) et leurs activités au cours d'une journée de 24 heures : temps passé à dormir, à rester assises, à faire du sport.

Puis, ils leur ont demandé d'estimer sur une échelle de 1 à 10 la fréquence à laquelle elles "gigotaient", les gigotements désignant tous ces petits tapotages de doigts ou mouvements répétés des pieds que l'on fait sans vraiment s'en rendre compte, souvent lorsque l'on est assis. 

Gigoter ne remplacera jamais une vraie activité physique

D'après leur conclusion, publiée mercredi 23 septembre dans la revue American Journal of Preventive Medicine, parmi les femmes qui déclaraient peu gigoter, celles qui passent plus de 7 heures par jour en position assise ont un risque de mortalité plus élevé de 30% par rapport à celles qui restent assises moins de 5 heures dans la journée. Et ce, indépendamment de tous les autres facteurs (tabagisme, activité physique…)

A l'inverse et indépendamment des autres facteurs, parmi les plus gigoteuses, celles qui restent entre 5 et 6 heures assises dans la journée présentent un risque de mortalité 37% moins élevé que celles qui passent moins de 5 heures assises par jour. Toutefois, dans ce groupe, aucune différence dans le risque de mortalité n'a été observé entre celles qui restent assises plus de 6 heures et celles qui le sont moins de 5 heures par jour.

Que faut-il en conclure ? Pour Gareth Hagger-Johnson, de l'University College London et co-auteur de l'étude, cela ne fait aucun doute : son travail "suggère que le fait de gigoter pourrait protéger contre l'effet nuisible d'une position assise prolongée". Mais dans les faits, c'est beaucoup plus flou, notamment parce qu'il est difficile d'auto-évaluer de petits mouvements quasiment inconscients. Autre limite : les chercheurs reconnaissent qu'aucune définition précise des gigotements n'a été donnée aux participantes, si bien que le terme recouvre une large palette de petits mouvements.

Cependant, en plus d'être l'une des premières à s'intéresser aux effets du gigotement, l'étude a le mérite de montrer une fois de plus que la position assise prolongée est dangereuse pour la santé. Mieux : elle montre que même en ayant une bonne activité physique et en alignant ses 8 heures quotidiennes de sommeil il est possible de passer une quinzaine d'heures par jour en position assise. Une chose est certaine cependant : gigoter à longueur de journée sur sa chaise de bureau ne remplacera jamais les bienfaits d'un exercice physique régulier.

Quelques conseils simples pour adopter la bonne posture au bureau

Heureusement, en attendant d'autres études sur le gigotement, quelques méthodes simples pour limiter les désagréments liés à une position assise prolongée au bureau ont déjà fait leurs preuves. Une infographie (en anglais) publiée début 2014 par le Washington Post compilait ainsi quelques conseils d'experts.

Face à un ordinateur, adopter une bonne posture est primordiale. Mais pour cela, pas de secret : il faut se tenir bien droit et non pas penché en avant, en ayant les épaules détendues et le bas du dos seulement soutenu par le dossier.

Vos bras doivent idéalement être situés le long des côtes et former un angle droit (pas de coudes sur le bureau donc), tandis que vos pieds doivent être posés à plat sur le sol.

Le Washington Post donne également quelques pistes d'exercices simples à réaliser au cours de la journée. Bien entendu, ils ne remplacent pas une vraie activité sportive, mais permettent seulement de soulager vos muscles et vos articulations :

  • Remplacez régulièrement dans la journée votre siège par un ballon de gym : vacillante, elle vous permettra de faire travailler vos muscles abdominaux et dorsaux, à condition de rester bien droit et d'avoir vos pieds posés à plat au sol. Un simple tabouret sans dossier suffit aussi pour travailler sa posture.
  • Privilégiez la marche à pied lorsque vous regardez les publicités à la télévision par exemple, ou lorsque vous êtes au téléphone. Une allure lente de 1 km/h suffit à brûler des calories.
  • Alternez la position debout et assise en travaillant, ou si vous n'en avez pas la possibilité, levez-vous toutes les demi-heures environ et faîtes quelques pas ou quelques mouvements de stretching pour étirer muscles et articulations.

Etude de référence :Sitting Time, Fidgeting, and All-Cause Mortality in the UK Women’s Cohort Study, American Journal of Preventive medicine, Published Online: September 23, 2015, DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.amepre.2015.06.025