Monoxyde de carbone : prévenir les accidents

Il ne se voit pas et ne se sent pas. Le monoxyde de carbone est une menace qui revient chaque année avec le retour du froid. Les intoxications se déroulent la plupart du temps au domicile. Ce gaz toxique s'échappe d'un appareil de chauffage obsolète ou défectueux. Des gestes simples peuvent vous mettre à l'abri des accidents. 

France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le monoxyde de carbone peut rapidement envahir une pièce fermée, lorsqu'un appareil de cuisson ou de chauffage fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, ou encore au fuel est défectueux. "Une chaudière mal entretenue, par exemple, dont les fumées sont mal évacuées, peut produire du monoxyde de carbone. Un chauffage d’appoint, dont le mode d’emploi n’est pas suivi, peut aussi entraîner une intoxication parce qu’on va l’utiliser toute la journée et toute la nuit, alors qu’il n’est pas prévu que pour une utilisation de quelques heures", explique Félicie David, chargée de prévention Santé-Environnement à l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES).  

Plus de 1.000 personnes aux Urgences pour intoxication

Depuis le 1er septembre 2015, les intoxications au monoxyde de carbone ont conduit plus de 1.000 personnes vers les Urgences hospitalières ; huit d'entre elles sont décédées.

Lorsqu'il pénètre dans les poumons, le monoxyde de carbone prend la place de l'oxygène. Pour éviter le pire, il est donc important d’agir dès les premiers symptômes. "Cela peut être des maux de tête, des vomissements et des malaises. Si ces symptômes sont importants, ce sont vraiment des signaux d’alerte, notamment lorsqu’on est plusieurs dans la même pièce et qu’on a les mêmes symptômes, une intoxication au monoxyde de carbone est très probable", souligne Félicie David.

Faire contrôler ses appareils de chauffage par un professionnel

Contrairement aux détecteurs de fumée, l'installation d'un détecteur de monoxyde de carbone n'est pas obligatoire, notamment parce qu’ils manquent de fiabilité. Le meilleur moyen d'éviter une intoxication au monoxyde de carbone est donc de faire vérifier ses appareils tous les ans par un professionnel, surtout à l'approche de l'hiver en ce qui concerne le chauffage, de respecter les modes d'emploi et d'ouvrir chaque jour ses fenêtres une dizaine de minutes.