Campagne de prévention contre le sida : des affiches au cœur d'une polémique

Des affiches pour la prévention du sida mettant en avant des couples d'hommes font polémique. Une dizaine de villes les ont fait retirer. La ministre de la Santé porte plainte et dénonce l'homophobie de certains élus.  

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Sur les affiches, deux hommes enlacés avec des légendes commes celles-ci : "Avec un amant. Avec un ami. Avec un inconnu". Dans les rues d'Angers (Maine-et-Loire), ce mercredi 23 novembre au matin, plus aucune trace de cette campagne contre le sida. La mairie a demandé à ce qu'elles soient retirées pour ne pas choquer les enfants. "Pour les adolescents, ça leur donne une image comme quoi le sexe c'est un peu quand on veut où on veut", déplore un jeune homme.

Trop provocateurs pour l'espace public

Le maire se défend de toute homophobie. Pour lui, les messages étaient trop provocateurs pour l'espace public. Dans la ville, des associations dénoncent pourtant un acharnement contre les homosexuels. Au total, une dizaine de mairies a pris des décisions similaires. La ministre de la Santé Marisol Touraine compte porter plainte. Pour elle, "l'ordre moral ne doit pas dicter la loi en matière de santé publique". À Angers, une manifestation est prévue ce mercredi 21 novembre au soir à 19 heures pour contester la décision du maire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Affiche de la campagne de prévention contre le sida, au coeur de la polémique, dégradée et même censurée par certains maires.
Affiche de la campagne de prévention contre le sida, au coeur de la polémique, dégradée et même censurée par certains maires. (DAMIEN MEYER / AFP)