De la testostérone pour améliorer les fonctions sexuelles des seniors

Les hommes de plus de 65 ans traités par testostérone voient-ils leurs fonctions sexuelles et leurs capacités physiques s'améliorer ? Les essais cliniques menés ces dernières années aboutissaient à des conclusions très divergentes. Suivant une méthodologie plus rigoureuse, une nouvelle étude de grande envergure suggère que les effets escomptés sont bel et bien au rendez-vous.

(41157302)

Mis à jour le , publié le

Les niveaux de cette testostérone diminuent avec l'âge. Jusqu'à présent, les études sur les effets bénéfiques de ces traitements chez les hommes de plus de 65 ans aboutissaient à des résultats très mitigés. En 2003, l'Institut de Médecine aux Etats-Unis avait ainsi conclu qu'il n'y avait pas encore "suffisamment d'indications cliniques" pour déterminer si un tel traitement avait "un quelconque effet bénéfique". 

Afin de clarifier la situation, un groupement de chercheurs nord-américains a initié sept essais cliniques distincts, dans lesquels 790 patients ont reçu au hasard un traitement à base de testostérone sous forme de gel, ou une simulation de ce traitement ("traitement placebo"). Afin de ne pas influer sur les résultats, les équipes assurant l’analyse des données ignoraient quels patients avaient reçu le vrai ou le faux traitement.

Les fonctions sexuelles et physiques (distance parcourue en marchant pendant six minutes) ont été évaluées avec des questionnaires tout comme la vitalité, l'humeur et des symptômes dépressifs, précisent les auteurs.

Les résultats des trois premiers essais cliniques ont fait l’objet d'une publication dans le New England Medical Journal le 18 février 2016.

Selon les chercheurs, un traitement à base de testostérone qui accroit son niveau sanguin pour l'élever à une moyenne considérée "normale" pour des hommes jeunes a des effets bénéfiques nets. Ce traitement améliorerait tous les aspects de la fonction sexuelle, y compris le désir et la capacité à avoir une érection. Ils ont également mesuré une amélioration de l'humeur et une diminution des symptômes dépressifs des patients.

L'efficacité du traitement a été mesurée à trois, six et douze mois. Les résultats sont particulièrement significatifs à trois et six mois, les données publiées suggérant une décroissance de l'effet au-delà.

Les effets néfastes dans les trois essais cliniques (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, santé de la prostate) ont été similaires dans le groupe traité par testostérone et dans le groupe "placebo". Les chercheurs notent toutefois que le nombre d'hommes dans ces trois premiers essais cliniques était trop faible pour tirer des conclusions quant aux risques du traitement.

Source : Effects of Testosterone Treatment in Older Men P.J. Snyder, the Testosterone Trials Investigators et al. N Engl J Med, 18 fev. 2016. doi: 10.1056/NEJMoa1506119