Santé : les délais d'attente pour un scanner ou une IRM risquent de s'allonger

Après la baisse de leurs tarifs de remboursement, certains radiologues craignent que cette décision ne rallonge les délais d'attente pour un scanner ou une IRM et ne mène à la fermeture de cabinets.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour faire un scanner, une radio ou une IRM, il faudra peut-être être encore plus patient. C'est la crainte des radiologues qui ont vu leurs tarifs de remboursement diminués. Depuis ce lundi 13 février, le forfait pour un scanner est passé de 99 à 94 euros, pour une IRM à Paris on est passé de 186 à 172 euros. Les spécialistes dénoncent une nouvelle baisse qui risque de mener à la fermeture de nombreux cabinets, ce qui rallongerait le temps d'attente pour les patients.

L'Assurance maladie maintient sa décision

En France, il faut attendre en moyenne plus de 30 jours pour passer une IRM soit très loin de l'objectif fixé par le plan cancer de 21 jours. Malgré la menace de grève, l'Assurance maladie maintient sa décision. Elle rappelle que les radiologues figurent dans le top 10 des médecins les mieux payés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un radiologue regarde une radio d\'un patient.
Un radiologue regarde une radio d'un patient. (VINCENT HAZAT / MAXPPP)