La composition opaque de certains masques contre les points noirs

EN BREF - La fédération des entreprises de la beauté (Febea) constate que certains produits de beauté vendus en France ne présentent pas leur composition en français… et s'étonne d'incohérences entre la liste des ingrédients et la durée de vie alléguée des produits.

Mis à jour le
publié le

Dans un communiqué, la Fédération des entreprises de la beauté (Febea) explique que "des irritations, brûlures et allergies" auraient été récemment signalées par certains utilisateurs de masques de beauté contre les points noirs.

La Febea explique s’être procurée "sur une plateforme de vente en ligne", les produits "les plus populaires" dans le but de vérifier "la conformité des étiquetages". Trois produits auraient été examinés : "Black Mask" de la marque One1x, "Suction Black Mask" (Cidbest), et "Purifying Peel-off Mask" (Buoceans).

Sans chercher à identifier la composition réelle des produits acheminés, la Febea aurait constaté qu’aucun d'entre eux "[n’était] conforme à la réglementation européenne en ce qui concerne l'étiquetage". Elle observe surtout des "incohérences" entre "la liste des ingrédients et les informations portant sur la durée de vie du produit".

"Aucun de ces produits, pourtant achetés sur un site français, ne sont étiquetés en français, ce qui est pourtant obligatoire", déplore également le syndicat professionnel, estimant qu'ils pourraient être fabriqués en Chine. "Cela peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs" juge encore la Febea, alors que "ces derniers mois, les masques noirs à la fonction anti-points noirs, sont devenus un véritable phénomène sur les réseaux sociaux".

Les produits autorisés doivent notamment faire figurer la liste des ingrédients, le numéro de lot ainsi que le nom et l'adresse de la personne responsable, qui est généralement une entreprise, précise la Febea.