Prothèses PIP

À partir de 2010, l’entreprise Poly Implant Prothèse (PIP), son fondateur, Jean-Claude Mas, et plusieurs de ses dirigeants se trouvent au cœur d’un scandale sanitaire dépassant les frontières de la France. Cette entreprise du Var fabriquait depuis 2000 des prothèses mammaires et se plaçait au 3e rang mondial des sociétés spécialisées dans ce domaine. Or, ces prothèses contiennent un « gel de silicone maison » non homologué, le gel PIP. Il faudra plusieurs dizaines de cas de rupture de ces prothèses pour que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) décide d’enquêter. 300 000 femmes dans le monde porteraient des prothèses PIP.

123