Johnny Hallyday et le docteur Delajoux signent un accord

C’est la fin d’une procédure engagée en mars 2011 devant le Conseil de l’Ordre des médecins. La plainte visait "les manquements du docteur Delajoux" lors de l’intervention "bâclée" qu’il a pratiquée sur le chanteur.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Florencia Valdés AndinoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les détails restent inconnus. Mais le chanteur et le docteur ont signé un accord global dans lequel Johnny Hallyday renonce à poursuivre Stéphane Delajoux.

En novembre 2009, Johnny Hallyday souffre d’une hernie. Il est opéré par Stéphane Delajoux. Quelques mois plus tard, il doit retourner le voir et se refaire opérer. Le lendemain, il prend l’avion pour Los Angeles où une infection le conduit à une hospitalisation en urgence et à une nouvelle opération. Le chanteur frôle la mort.

L’intervention subie à Paris par le rocker est qualifiée de "bâclée " par son producteur de l’époque. Johnny, lui, accuse le chirurgien d’avoir manqué de rigueur. Le médecin se défend des accusations et affirme avoir prévenu la star des risques qu’elle encourait en voyageant.

Deux procédures à l'encontre du chirurgien

Les conseils de Johnny Hallyday avaient saisi le Conseil de l'Ordre des
Médecins en mars 2011. La plainte visait à "tirer toutes les conséquences de la
méconnaissance par le docteur Delajoux de ses obligations telles que prévues et définies par le Code de la Santé publique, et de ses manquements"
.

Dans une autre procédure lancée en novembre 201, deux ans après l’intervention chirurgicale, les assureurs de la tournée du chanteur demandent des indemnisations au chirurgien du manque à gagner de la tournée annulée en 2009 : 2,3 millions d’euros alors qu’ils évaluent  leur préjudice à 6 millions d’euros.