"Loi mannequin" : un décret anti-maigreur publié

Un décret vient d'être publié, désormais les mannequins devront fournir un certificat médical pour attester de leur bonne santé et en cas de retouche sur les photos, il faudra le signaler. Des mesures qui visent à prévenir l'anorexie chez les mannequins, mais aussi chez les jeunes femmes.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour faire disparaître des podiums les mannequins trop maigres, deux mesures entrent en vigueur ce samedi 6 mai. Désormais, pour être modèles, ces jeunes femmes devront présenter un certificat médical. Et sur les photos retouchées, obligation de faire état de la mention : "Photographie retouchée". Objectif : éviter que la maigreur extrême ne devienne une référence pour les jeunes femmes. Cette loi, Clio Pajczer l'attendait. Ancienne mannequin, elle a perdu beaucoup de poids pour des contrats.

Jusqu'à six mois de prison et 75 000 euros d'amende

"En fait, j'ai fait le yo-yo pendant des années, tout dépendait du shooting qu'on avait à faire", explique l'ancienne mannequin. Mais selon elle, le contrôle médical imposé n'est pas assez strict. "Ce certificat médical dure deux ans, j'ai perdu 17 kilos en quatre mois à l'époque quand j'ai fait de l'anorexie", explique la jeune femme. Cette loi n’incitera pas les photographes à moins retoucher les silhouettes des mannequins, car la maigreur reste une référence dans le milieu de la mode. Les magazines et agences de mannequins qui ne respectent pas la loi risquent jusqu'à six mois de prison et 75 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une mannequin de dos lors d\'un défilé en 2008.
Une mannequin de dos lors d'un défilé en 2008. (MAXPPP)