La ministre de la Santé envisage de rendre obligatoires 11 vaccins infantiles

Le débat sensible de la vaccination des enfants est relancé. La nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé réfléchir à rendre obligatoires 11 vaccins pour lutter contre la recrudescence de certaines maladies infantiles, comme la rougeole.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour tous les bébés en France, à partir de deux mois, la vaccination contre la diphtérie le tétanos et la polio sont obligatoires. La ministre de la Santé Agnès Buzyn annonce vouloir étendre cette obligation vaccinale à huit autres vaccins, aujourd'hui seulement recommandés. Au DTP s'ajouterait donc la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, l'Haemophilus influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C. C'est ce que préconisait en novembre dernier le comité d'orientation sur la vaccination.

"Il y a un danger"

Pour le professeur Alain Fischer, président du comité : "il y a un danger, il ne faut pas le surestimer, mais il y a un danger. Il y a les cas de méningite qui pourraient être prévenus, les quelques cas de coqueluche graves du nourrisson, les cas de rougeole sévère qui sont survenus en France ces dernières années, et puis il y a petite une recrudescence à nouveau de la rougeole. On ne peut pas accepter ça."  Aujourd'hui, 70% des tout-petits sont vaccinés contre le Méningocoque C, 77% contre le ROR, contre 43% contre l'hépatite B chez les adolescents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médecin administre un vaccin à un enfant, le 29 septembre 2008.
Un médecin administre un vaccin à un enfant, le 29 septembre 2008. (JEFFREY HAMILTON / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)