Cash Investigation, France 2

Pesticides : un danger pour la santé caché dans l'eau du robinet

Une équipe de "Cash Investigation" a mené l'enquête sur les pesticides qui s'infiltrent dans les nappes phréatiques. On retrouve des traces de certains produits dans l'eau qui coule des robinets.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

À Moriers, un petit village d'Eure-et-Loire, certains habitants ont oublié le goût de l'eau du robinet. Il s'agit des femmes enceintes et de leurs enfants. Une femme qui attend un bébé affirme n'en boire que "quand vraiment on est en rade d'eau. Et encore, on boit autre chose, de l'eau pétillante".

Pour comprendre, il faut se rendre à la mairie. Le maire vient de recevoir les derniers résultats du dernier prélèvement de la commune. Les nitrates et surtout un pesticide, l'atrazine, dépassent les seuils admissibles. Le pesticide est pourtant interdit en France depuis quinze ans, mais est toujours présent dans l'eau du robinet. Ce désherbant a été massivement utilisé en agriculture à partir des années 1960. Il a contaminé les nappes phréatiques.

Des risques pour les enfants

Les effets de l'atrazine sur la santé des enfants inquiètent les scientifiques. Une équipe de Rennes (Ille-et-Vilaine) a étudié l'impact du produit sur le développement des plus petits. Les femmes enceintes avec un taux élevé dans leurs urines auraient 70% de risques supplémentaires d'avoir un bébé au périmètre crânien réduit, jusqu'à 40 millimètres de circonférence en moins. L'atrazine produite par Syngenta pourrait donc entraîner des retards mentaux. Le géant suisse de l'agrochimie rejette ces accusations et qualifie les études françaises de "science poubelle". Le produit a pourtant été interdit en Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un robinet d'eau courante, le 21 août 2014.
Un robinet d'eau courante, le 21 août 2014. ( MAXPPP)