Santé : un train imaginaire pour réduire la prise de médicaments

Des résidents d'une maison de retraite du Nord prennent un train imaginaire. Objectif, réduire la prise de médicament.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Valencienne (Nord), Marcel Lhost, 82 ans, attend son train. Il est résident dans une maison de retraite. Il est accompagné par Fabinne, une aide-soignante. Le wagon où ils viennent d'entrer est immobile, c'est un dispositif médical. Le paysage défile sur un écran. D'ordinaire renfermé, une fois à bord, Marcel devient bavard, et les souvenirs remontent. Cette capacité augmente les capacités cognitives des résidents. Ce voyage immobile de 15 minutes stimule l'activité cérébrale.

Les traitements réduits de 40%

"Un neurone qui marche est un neurone qui vit. Un neurone qui ne marche plus est un neurone qui va dégénérer et mourir. Je pense que ces stimulus-là peuvent remettre en connectique les neurones", explique Benoît Guislain, Gériatre à la résidence de la Treille à Valenciennes.Ce concept a d'abord été imaginé pour lutter contre les fugues des patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Autre objectif dans cette maison de retraite : réduire les médicaments des malades Alzheimer. En Italie, où le concept est né, on a constaté une baisse de 40% des traitements des passagers de ce train imaginaires.

En cas de crise, le personnel soigant organise des \"animations flash\" plutôt que de donner des médicaments.
En cas de crise, le personnel soigant organise des "animations flash" plutôt que de donner des médicaments. (MYCHELE DANIAU / AFP)