"Il y a des associations potentiellement explosives" : le président du syndicat des généralistes recommande d'arrêter les médicaments sans ordonnance

Après la publication de l'étude du magazine "60 millions de consommateurs" sur les risques présentés par certains médicaments disponibles en libre-service, Claude Leicher, président du syndicat des médecins généralistes, souligne le danger des effets secondaires.

Claude Leicher, président du syndicat MG France (Médecins Généralistes), lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 27 janvier 2016. 
Claude Leicher, président du syndicat MG France (Médecins Généralistes), lors d'une conférence de presse, à Paris, le 27 janvier 2016.  (GARO / PHANIE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Soigner un rhume avec un médicament disponible sans ordonnance, c'est s'exposer à d'éventuels "effets secondaires extrêmement gênants" dus à des "associations potentiellement explosives", a alerté mardi sur franceinfo le médecin généraliste Claude Leicher, en réaction à l'enquête du magazine 60 Millions de consommateurs sur les effets potentiellement nocifs de l'automédication. Pour le président du syndicat des médecins généralistes France (MG), "il faut arrêter d'utiliser" ce genre de médicaments.

franceinfo : On prend tous ces médicaments pour traiter les rhumes de l'hiver. Sont-ils vraiment inefficaces ou dangereux ?

Claude Leicher : Le problème, c'est qu'il peut y avoir des effets secondaires. Il faut donc bien connaître ce que l'on prend et connaître ses propres problèmes de santé éventuels et ses antécédents. Il faut faire attention parce qu'il y a des associations qui sont potentiellement explosives. Si vous avez des problèmes cardio-vasculaires, et que vous prenez un vasoconstricteur, cela peut avoir éventuellement des conséquences cardiaques graves. Les effets secondaires chez des gens plus âgés peuvent être extrêmement gênants.

L'enquête de 60 Millions de consommateurs n'est-elle pas un peu sévère ?

Non, elle présente de façon très pédagogique les bénéfices et les risques. Si vous êtes très jeune et que vous n'avez aucun problème cardio-vasculaire et que vous prenez ce type de médicament, votre vie n'est pas forcément en jeu. Mais si on prend  toute une population qui utilise ces médicaments, on note des effets secondaires et si ça tombe sur vous, c'est dramatique. Pour le faible bénéfice qu'ils représentent, il faut arrêter d'utiliser ces médicaments.

Pourquoi ces médicaments sont-ils en vente libre alors ?

Jusqu'à présent, ce genre de médicaments était utilisé, y compris prescrit par les médecins. Et il fallait faire des enquêtes très larges et exhaustives pour s'apercevoir qu'il y avait des effets secondaires importants. Depuis qu'on a attiré notre attention là-dessus, évidemment qu'il n'est plus question de faire prendre un risque à nos patients pour un simple rhume. Le pharmacien a aussi un rôle essentiel. Quand vous prenez un produit, vous n'avez pas forcément conscience des risques que vous prenez. Il est important de lui demander conseil.

Comment soigner un simple rhume sans prendre de risque ?

Le simple rhume, il faut d'abord nettoyer et laver le nez avec du sérum physiologique. Puis, on peut utiliser éventuellement un corticoïde local parce que ça décongestionne le nez. Et finalement on voit que l'on guérit aussi vite, en deux ou trois jours. C'est seulement en cas de complications ou de douleurs dans les sinus qu'il faut consulter un médecin.