Marisol Touraine annonce un accord avec les urgentistes en grève

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé lundi la conclusion d'un accord avec les médecins urgentistes qui permet selon elle à ces derniers de lever leur préavis de grève. Le président de l'Amuf, Patrick Pelloux, a indiqué sur France Info à la mi-journée que si la grève doit être levée, "on le saura ce soir ou demain matin au plus tard."

(La ministre de la Santé Marisol Touraine, ici lors d'une conférence de presse, estime que les discussions avec les urgentistes vont aboutir à l'arrêt de la grève © Maxppp)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

La ministre de la Santé n'a aucun doute : le préavis de grève des médecins urgentistes va être levé, pense-t-elle. Alors qu'ils ont entamé ce lundi un mouvement illimité, elle a annoncé que les discussions qui ont eu lieu ont eu une "issue favorable ". Elle était sur France Info lundi en fin d'après-midi : 

Marisol Touraine se dit "très confiante" : "je pense que les urgentistes devraient annoncer la levée de leur préavis de grève"

00:00-00:00

audio
vidéo

En réponse aux demandes des urgentistes, la ministre de la Santé a précisé qu'un décompte horaire du temps de travail serait mis en place "de la manière la plus rapide possible et en tout cas au premier semestre 2015 ".  Le syndicat de médecins urgentistes Amuf et la CGT demandaient en particulier que le temps de travail soit limité à 48 heures par semaine, la limite prévue par la législation européenne, et une rémunération supplémentaire au-delà de 39 heures.

"C'est un accord historique " (Patrick Pelloux, président de l'AMUF)

Le président de l'AMUF, Patrick Pelloux, a toutefois rappelé lundi midi sur France Info que le temps syndical n'est pas celui des annonces ministérielles et que s'il doit y avoir une levée du mouvement, elle ne se produira que "ce soir ou demain matin ", en fonction des assemblées générales. Mais sur le fond, il se félicite de la teneur des négociations avec le ministère : "Si c'est ce qu'il y a dans les textes, tels que l'on les a négociés avec la ministre et son cabinet, c'est un accord historique. Ce sera une évolution et une modernisation de l'approche sociale dans les hôpitaux pour les médecins ", a-t-il ajouté sur notre antenne.

Patrick Pelloux : "Cela fait 10 ans qu'on se bat sur la même chose, c'est historique, c'est Noël!"

00:00-00:00

audio
vidéo

Généralistes et cliniques privées

La ministre a en outre souhaité "que cette issue favorable puisse trouver, à court ou moyen termes, d'autres prolongements avec d'autres professionnels de santé ". Un appel du pied aux généralistes, invités à fermer leurs cabinets à partir de mardi, pour obtenir la modification du projet de loi sur la santé que Marisol Touraine doit présenter au printemps.

Ils contestent  notamment la généralisation prévue du "tiers-payant", qui permettra aux patients de ne plus avancer le prix des consultations, mais qui pénalisera les médecins, selon les syndicats. Marisol Touraine indique sur France Info que des discussions sur cette question démarerront après les vacances de Noël. Ils demandent par ailleurs une revalorisation de leurs honoraires. Les cliniques privées sont également prêtes à débrayer, à partir du 5 janvier, estimant leur avenir menacé.

A LIRE AUSSI :

►►► Reportage aux urgences qui craquent