Un médicament anti-cholestérol efficace contre la DMLA ?

Une lueur d'espoir dans le traitement de la DMLA, la dégénérescence maculaire liée l'âge. Selon des chercheurs américains et grecs, la prise à forte dose d'un médicament anti-cholestérol, l'atorvastatine, pourrait enrayer la progression de la maladie. Ce traitement permettrait de soigner la forme sèche de la DMLA, qui reste aujourd'hui incurable. 

France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En France, près d'un million de personnes, âgées de plus de 50 ans, souffrent de DMLA. Cette maladie touche la macula, la zone centrale de la rétine. Elle entraîne une disparition des cellules et progressivement une perte sévère de la vision centrale.

La maladie peut prendre deux formes. La DMLA "humide" est la plus agressive. Elle entraîne une perte de la vue en quelques mois. Quant à la forme "sèche", la plus fréquente, elle évolue bien plus lentement. Mais, à ce jour, il n'existe aucun traitement pour la soigner.  

Des statines pour soigner la DMLA ?

Des chercheurs américains, en collaboration avec l'université de Crête (Grèce), ont découvert qu'un médicament anti-cholestérol à base de statines ralentirait l'évolution. Le Dr Christophe Orssaud est ophtalmologue à l'Hôpital européen Georges-Pompidou. Selon lui, "les statines, en diminuant le taux cholestérol dans le sang, vont diminuer d’autres facteurs qui font disparaître les cellules. Les statines vont diminuer les facteurs qui entraînent eux-mêmes la disparition des cellules de la rétine".

Plusieurs études ont montré que les personnes atteintes de DMLA sont souvent sujettes au cholestérol et ont un risque cardiovasculaire élevé. C'est donc en constatant un ralentissement de la DMLA chez un patient traité pour son cholestérol que le lien a été fait par les chercheurs. Le Dr Christophe Orssaud explique : "plusieurs études avec des doses standard n'avaient pas montrer de différence significative. L’étude actuelle a utilisé des doses plus fortes de statines et avec cela on montre qu’il y a un ralentissement de l’évolution des zones où la rétine disparaît, une conservation de l'acuité visuelle, et certains signes fins d'altération de la rétine qui s'améliorent". 

De bons résultats à confirmer par une étude plus vaste

Dans l'étude menée par les chercheurs américains et grecs, dix patients en Europe et treize aux Etats-Unis ont pris chaque jour une forte dose d'atorvastatine. A ce jour, dix d'entre-deux ont bien répondu à ce traitement. Tous souffraient déjà de problèmes cardiovasculaires. La prochaine étape sera donc d'élargir l'étude à un plus grand nombre de malades.