Quatre choses à savoir sur votre horloge biologique après le prix Nobel de trois chercheurs américains

Le prix Nobel de médecine a été attribué lundi à trois généticiens pour leurs travaux sur l'horloge biologique.

Les cycles du sommeil peuvent être perturbés par les comportements.
Les cycles du sommeil peuvent être perturbés par les comportements. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'horloge biologique sous le feu des projecteurs. Le prix Nobel de médecine a été attribué lundi 2 octobre à trois généticiens américains dont l'étude de l'horloge biologique éclaire l'adaptation du corps au cycle du jour et de la nuit, les troubles du sommeil et leurs effets sur la santé. Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young sont récompensés pour "leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien", a solennellement annoncé l'Assemblée Nobel de l'Institut Karolinska à Stockholm. Sommeil, alimentation, travail... Franceinfo revient sur les enseignements très concrets qui sont tirés de ces découvertes.

Pourquoi vous êtes fatigués après un décalage horaire

Le rythme circadien, de vingt-quatre heures chez les humains, est l'une des fonctions vitales primordiales des êtres vivants multicellulaires : il régule le sommeil, les comportements alimentaires, la pression artérielle et la température corporelle. "Dès que notre horloge biologique se dérègle, nos corps sont plus exposés aux maladies. L'horloge contrôle notre système immunitaire", rappelle Michael Hastings, chercheur à Cambridge (Royaume-Uni).

L'exemple parfait : le décalage horaire. Changer de fuseau horaire va déconnecter votre rythme circadien de son environnement. Conséquence : cela va prendre plusieurs jours pour que vos cellules se réalignent correctement, explique Popular Science

Pourquoi vous êtes plutôt "du matin" ou plutôt "du soir"

Récemment, des chercheurs ont découvert que chacun d'entre nous a un "chronotype" unique et génétiquement prédéterminé. En clair, nous avons tous une horloge qui programme la durée idéale de sommeil dans un cycle de vingt-quatre heures. Cette découverte permet de comprendre pourquoi il est possible d'affirmer que certains sont "du matin", tandis que d'autres sont plus en forme le soir, assure le site Vox.

Les personnes qui travaillent exclusivement la nuit sont cependant à risques car trop déconnectées de leur horloge biologique. "Le décalage avec l’horloge biologique provoque des problèmes de santé. Mieux connaître l’existence de cette horloge au niveau de chacune des cellules offre des perspectives importantes sur la prise en charge des patients", explique à franceinfo Damien Léger, chef de service au Centre du sommeil et de la vigilance de l'Hôtel-Dieu à Paris. 

Pourquoi vous vous sentez mal si vous mangez la nuit

Vous avez un petit creux durant la nuit ? Vous cédez et, bien souvent, vous regrettez. Vous avez bien raison. Des chercheurs qui étudient la chronobiologie ont découvert que manger la nuit peut être extrêmement problématique pour la santé, rapporte le site Vox. En effet, nos corps ne sont pas programmés pour faire face à une dose importante de glucose le soir. Nous mangeons généralement le matin lorsque nous nous réveillons, nos corps s'étant adaptés à produire plus d'insuline le matin. 

Pourquoi la lumière artificielle est néfaste pour votre horloge biologique

Vous êtes un adepte des smartphones et autres tablettes ? Votre horloge biologique ne vous remercie pas. "Ces usages altèrent la qualité du sommeil", explique au Monde la docteure Joëlle Adrien, présidente de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). "Les personnes connectées le soir au lit mettent plus de temps à s’endormir, souffrent davantage de troubles du sommeil et dorment plus que la moyenne le week-end, ce qui traduit un besoin de récupération", ajoute le quotidien du soir.