Marseille : après la décision du Conseil d'État, les parents de Marwa reprennent espoir

Le Conseil d’État a autorisé la reprise des soins pour la petite Marwa, atteinte d’un virus foudroyant. Ses parents reprennent espoir.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"On a gagné son droit de vivre", répètent inlassablement les parents de Marwa. Le Conseil d’État a décidé que les soins de leur petite fille de 15 mois, sous respirateur artificiel doivent se poursuivre, Son cas ne serait pas désespéré d’après son papa : "On voit qu’elle fait beaucoup de progrès, elle est là, elle entend, elle suit avec le regard, elle a commencé à bouger, elle est là". En septembre dernier, Marwa est frappée par un virus foudroyant et plongée dans un coma artificiel à l’hôpital de la Timone, à Marseille.

Hospitalisation à la maison

Le diagnostic des médecins tombe deux mois plus tard, le bébé est atteint de troubles neurologiques sévères et irréversibles. Ils proposent aux parents d’arrêter les soins, craignant un acharnement thérapeutique. C’est alors que commence la mobilisation des parents sur internet. Les parents de Marwa savent qu’elle souffre d’un handicap lourd, ils espèrent qu’à terme elle pourra être hospitalisée à la maison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Conseil d\'État s\'est exprimé en faveur de la poursuite des soins pour Marwa.
Le Conseil d'État s'est exprimé en faveur de la poursuite des soins pour Marwa. (FRANCE 3)