Virus Zika : la Polynésie française, l'une des premières régions touchées, est guérie

Cette collectivité d'outre-mer a été frappée par l'épidémie en 2013 et 2014, deux ans avant sa propagation à l'échelle mondiale.

Un moustique de type aedes aegypti, dans un tube à essai, au Salvador, le 3 février 2016.
Un moustique de type aedes aegypti, dans un tube à essai, au Salvador, le 3 février 2016. (MARVIN RECINOS / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le virus Zika ne circule plus en Polynésie française. Mercredi 3 février, le ministère de la Santé polynésien a informé l'ensemble des professionnels du tourisme de cette nouvelle par un communiqué. Cette collectivité d'outre-mer du Pacifique avait été frappée par l'épidémie en 2013 et 2014, deux ans avant sa propagation à l'échelle mondiale.

Les autorités assurent qu'il n'y a "pas de risque connu de contamination par le virus Zika pour les voyageurs qui souhaitent se rendre en Polynésie française". La grande majorité de la population est en effet immunisée depuis l'épidémie, "rendant très peu probable la reprise d'une nouvelle épidémie pour le moment".

Plus de 60% des Polynésiens ont été touchés

Le virus Zika a touché "au moins 60%" des 280 000 Polynésiens, d'après les premières estimations d'une étude du ministère de la Santé toujours en cours. Peu après avoir contracté le virus, 42 Polynésiens ont été frappés par le syndrome de Guillain-Barré. Le Zika, contracté par des femmes enceintes, a aussi causé 18 cas de malformations des fœtus.

Avant les îles de Polynésie française, seule l'île de Yap, en Micronésie, avait connu une épidémie de Zika en 2007, mais sans cas graves déclarés. L'épidémie polynésienne est donc une mine d'informations pour l'OMS et les pays touchés aujourd'hui.