Quelles sont les maladies provoquées par le virus Zika ?

Le virus, qui touche particulièrement l'Amérique du Sud, peut notamment provoquer de graves atteintes au système nerveux.

Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus Zika, est étudié dans un laboratoire de Cali (Colombie), le 25 janvier 2016.
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus Zika, est étudié dans un laboratoire de Cali (Colombie), le 25 janvier 2016. (LUIS ROBAYO / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les cas se multiplient, montrant la capacité du virus Zika à s'attaquer au système nerveux : accusé d'être à l'origine d'atteintes du cerveau de bébés, à la moelle épinière et du syndrome de Guillain-Barré, il peut aussi provoquer une infection du cerveau chez l'adulte avec coma... Francetv info revient sur les liens entre le virus transmis par un moustique, à l'origine d'une grande épidémie en Amérique latine, et des maladies.

Une grave infection du cerveau chez l'adulte

Des médecins français ont pu constater la présence du virus Zika dans le liquide céphalo-rachidien d'un homme de 81 ans atteint d'une méningo-encéphalite, une dangereuse inflammation du cerveau et des méninges, et hospitalisé à Créteil (Val-de-Marne). Cette grave infection du cerveau chez l'adulte peut occasionner un coma, ont prévenu les médecins, jeudi 10 mars.

Cette nouvelle étude montre que le virus Zika, qu'on a longtemps cru anodin, peut atteindre sérieusement le système nerveux. 

La myélite aiguë, une maladie neurologique grave 

Des chercheurs français ont aussi montré que le virus peut également déclencher une myélite aiguë, une maladie neurologique grave. Cette pathologie, qui affecte les quatre membres, peut laisser de graves séquelles motrices. Un premier cas de myélite lié au Zika a été observé en Guadeloupe, expliquait le 8 mars une chercheuse.

Le syndrome neurologique de Guillain-Barré

A l'Institut Pasteur à Paris, d'autres travaux observés lors de l'épidémie qui avait touché les deux tiers de la population en Polynésie française en 2013-2014, ont en outre établi un lien entre ce virus et le syndrome neurologique de Guillain-Barré. Ce syndrome peut entraîner à la fois une paralysie des membres et une atteinte respiratoire.

La microcéphalie pour les fœtus

Autre conséquence  du virus : des chercheurs américains ont démontré le lien entre le Zika et la microcéphalie du fœtus. Cette relation a été prouvée scientifiquement, selon une recherche publiée le 4 marsJusqu'à cette date, cette relation n'avait pas été prouvée scientifiquement. Mais le virus était fortement soupçonné d'être à l'origine des nombreux cas de microcéphalies (une taille anormalement petite du crâne et du cerveau des nouveau-nés) observés en particulier au Brésil où sévit l'épidémie.

L'OMS a conseillé mardi 1er mars aux femmes enceintes de ne pas aller dans les zones affectées, estimant que même si le lien n'était pas définitivement prouvé entre Zika et la microcéphalie, les informations à ce sujet étaient "alarmantes".