Neuf cas de virus Zika identifiés en Europe

Deux cas ont été signalés en Espagne, trois au Royaume-Uni et quatre en Suisse. Tous les malades ont été contaminés en Amérique du Sud.

Des moustiques "Aedes aegypti", étudiés dans un laboratoire de l'Institut des sciences biomédicales de l'université de Sao Paulo, au Brésil, le 8 janvier 2016.
Des moustiques "Aedes aegypti", étudiés dans un laboratoire de l'Institut des sciences biomédicales de l'université de Sao Paulo, au Brésil, le 8 janvier 2016. (NELSON ALMEIDA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce sont les premières victimes du virus Zika formellement identifiées par les autorités sanitaires sur le continent européen. En Espagne, en Grande-Bretagne et en Suisse, neuf personnes l'ont contracté lors de voyages en Amérique du Sud. Et si la France métropolitaine n'est pas encore concernée, les Antilles françaises sont déjà touchées par la maladie transmise à l'humain par les moustiques.

Francetv info répertorie les premiers cas identifiés en Europe.

Deux cas en Espagne

L'Agence de santé publique de Catalogne a compté deux cas de contamination, rapporte El Pais (en espagnol), vendredi 22 janvier. Deux femmes sud-américaines, âgées de 30 et 45 ans, ont contracté le virus Zika "lors d'un voyage dans leur pays d'origine, fin 2015", précise le quotidien. Elles sont à présent "en parfaite santé", selon le ministère de la Santé.

C'est en effet en Amérique du Sud que le virus est pour l'instant le plus répandu. L'épidémie actuelle a débuté au Brésil en mai 2015 avant de se propager dans les pays voisins, dont la Colombie, le Paraguay et jusqu'au Mexique.

Trois cas en Grande-Bretagne

Trois Britanniques ont également contracté le virus Zika après avoir été piqués par des moustiques en Colombie, au Suriname et en Guyana, selon le ministère de la Santé, cité par la BBC. Le ministère rappelle toutefois que le virus n'est pas contagieux et que la plupart des symptômes sont proches de ceux de la grippe. En revanche, il existe des cas de transmission entre une mère et son fœtus, pouvant entraîner des malformations congénitales.

Quatre cas en Suisse

Là encore, les patients étaient des voyageurs de retour d'Amérique Latine, précise la Radio télévision suisse. Des cas "bénins" identifiés en novembre, selon un médecin cité par la RTS, dans lesquels les malades présentaient "de la fièvre, des douleurs articulaires et une éruption cutanée". Les autorités sanitaires suisses, comme les Etats-Unis, recommandent à présent aux femmes enceintes d'éviter les pays les plus touchés.