Le "patient zéro" de l'épidémie de sida aux Etats-Unis n'était pas le premier cas

En 1987, le steward canadien Gaëtan Dugas est identifié par un journaliste comme le premier cas d'infection au VIH aux Etats-Unis, à l'origine de toute la chaîne de contamination épidémique sur le territoire. Aujourd'hui, une étude révèle que la propagation du virus dans le pays a débuté bien avant que Gaëtan Dugas ne soit infecté.

(CRE8TIVE_STUDIOS / ISTOCKPHOTO)

Mis à jour le , publié le

Décédé en 1984, le steward canadien Gaëtan Dugas avait été désigné en 1987 par le journaliste Randy Shilts dans son livre And the Band Played on comme étant l'homme responsable de l'importation involontaire du VIH aux Etats-Unis à la fin des années 1970.

Pourtant, "il n'y a pas de preuve biologique, ni historique, que [l'homme surnommé] 'patient zéro' fut [réellement] le premier cas aux Etats-Unis", ont expliqué des chercheurs de l'université de Tucson, auteurs d'une étude dont les premiers résultats ont été présentés lors d'une conférence à Boston début mars.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé le matériel génétique du virus présent dans divers échantillons sanguins : d'une part, ceux prélevés en 1978 et 1979 chez huit malades aux Etats-Unis, et d'autre part ceux prélevés en 1983 chez Gaëtan Dugas.

Le VIH serait entré aux Etats-Unis vers 1970

A chaque duplication du virus dans l'organisme, il existe une probabilité qu'une séquence de son génome mute. En comparant le taux de mutation séparant plusieurs virus, ainsi que les localisations de ces mutations dans le génome, on peut remonter l'histoire de la contamination.

Selon un compte-rendu de la conférence de Boston, présenté dans la revue Science, les mutations du génome viral de Gaétan Dugas ne le placent pas en début de la chaîne des cas aux Etats-Unis.

La comparaison avec d'autres données génétiques disponibles permettrait d'estimer que le virus a été transféré d'Afrique aux Amériques (notamment en Haïti) probablement avant 1967 (1970 au plus tard). Le virus serait entré aux Etats-Unis, par New York, autour de 1970 (1969 au plus tôt, et 1973 au plus tard).

Source : ‘Patient Zero’ no more. J. Cohen. Science, 4 mars 2016 doi: 10.1126/science.351.6277.1013