Marisol Touraine : "Les urgences sont aux limites de leurs capacités", en raison de l'épidémie de grippe

La ministre de la Santé a demandé aux directeurs d'établissements "de tout mettre en œuvre" pour "garantir la prise en charge de l'ensemble des patients qui nécessitent d'être hospitalisés".

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, le 10 janvier 2017 lors de la séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale.
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, le 10 janvier 2017 lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Les services d'urgence sont particulièrement sollicités, aux limites de leurs capacités", en raison de l'épidémie de grippe. C'est ce qu'a déclaré, mardi 10 janvier, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, lors d'une intervention à Paris devant des directeurs d'hôpitaux.

"J'ai demandé que l'aval des urgences soit fluidifié au maximum, afin de pouvoir hospitaliser l'ensemble des personnes qui en auraient besoin", a-t-elle précisé. S'adressant aux directeurs d'établissements, elle leur a demandé "de tout mettre en œuvre" pour "garantir la prise en charge de l'ensemble des patients qui nécessitent d'être hospitalisés".

"Une situation préoccupante"

"Les remontées dont je dispose aujourd'hui (...) font état d'une situation préoccupante", a-t-elle déclaré. La veille, la ministre avait estimé que l'épidémie n'avait "pas encore atteint son pic". Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Ile-de-France sont actuellement les plus touchées par l'épidémie.

Selon Santé Publique France, la saison de grippe 2016-2017 s'annonce délicate, avec le retour d'un virus de type A(H3N2), cousin de celui qui avait été en partie responsable, il y a deux ans, d'une surmortalité de 18 000 personnes. En revanche, à l'hiver 2015-2016, le virus de type B n'avait pas généré d'excès de mortalité.