Grippe : Marisol Touraine demande aux hôpitaux un report des opérations non urgentes pour libérer des lits

La ministre de la Santé a appelé les hôpitaux à déprogrammer certaines opérations pour libérer des lits. 

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des malades qui attendent sur des brancards, et des services d'urgences qui sont saturées. À Perpignan (Pyrénées-Orientales) comme dans beaucoup d'hôpitaux, difficile de faire face à l'épidémie de grippe. "On est passé de 20 à 30, ou à 40 patients qui vont être hospitalisés tous les jours", confie le Dr Jean-Philippe Micalef, chef du pôle des Urgences. 142 hôpitaux sont aujourd'hui déclarés en tension. 

"Déprogrammer des activités médicales, chirurgicales"

Le pic de l'épidémie est attendu la semaine prochaine. Mais le nombre de nouveaux cas s'est déjà stabilisé. Il est même en recul en Bourgogne-Franche-Comté. Principales victimes, les personnes âgées qui doivent souvent être hospitalisées. Pour libérer des lits, la ministre de la Santé en appelle à toute la communauté médicale. "Je demande à tous les hôpitaux, privés comme publics, de regarder s'il est nécessaire de déprogrammer des activités médicales, chirurgicales dans leurs établissements pour libérer des lits", a-t-elle lancé.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, s\'entretient avec le directeur du département des urgences Dominique Pateron, devant le directeur de l\'APHP, Martin Hirsch, le 27 décembre 2016 à l\'hôpital Saint-Antoine.
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'entretient avec le directeur du département des urgences Dominique Pateron, devant le directeur de l'APHP, Martin Hirsch, le 27 décembre 2016 à l'hôpital Saint-Antoine. (JACQUES DEMARTHON / AFP)