Grippe : ce que l'on sait de la mort de 13 personnes âgées dans une maison de retraite de Lyon

Parmi les treize morts, six étaient vaccinés, a indiqué le médecin coordonnateur de la maison de retraite, dimanche.

Treize résidents de la maison de retraite Korian Berthelot (Lyon) sont morts de la grippe, a annoncé le ministère de la Santé, samedi 7 janvier 2016.
Treize résidents de la maison de retraite Korian Berthelot (Lyon) sont morts de la grippe, a annoncé le ministère de la Santé, samedi 7 janvier 2016. (GOOGLE STREET VIEW)
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'épidémie de grippe fait de nouvelles victimes. Le ministère de la Santé a annoncé, samedi 7 janvier, l'ouverture d'une enquête après la mort de 13 personnes âgées atteintes de la grippe, dans une maison de retraite de Lyon. Franceinfo revient sur ce drame "exceptionnel".

Treize morts dont six "étaient vaccinés"

Entre le 23 décembre et le 7 janvier, 72 résidents de la maison de retraite Korian Berthelot, d'une capacité de 110 places, ont contracté la grippe. Sur ce total, 13 personnes, d'une moyenne d'âge de 91,5 ans, sont mortes. Six personnes parmi les treize décédées étaient vaccinées contre la grippe, a indiqué, dimanche, le médecin coordonnateur chez Korian.

 "Six autres personnes sont encore hospitalisées", rapporte le communiqué du ministère de la Santé. "Quatre des personnes hospitalisées attendent leur retour, les deux autres restent à l'hôpital mais leur pronostic vital n'est pas engagé", a précisé le médecin coordinateur.

Une septième personne a été hospitalisée samedi "par mesure de précaution", après examen le même jour de toutes les personnes présentant des symptômes grippaux.

Un taux de vaccination de 38% 

Le taux de vaccination au sein de la résidence n'était que de 38%, alors qu'il atteint 80%, en moyenne, "sur l'ensemble des établissements Korian", précise le ministère. Il atteignait également 80% "pour tous les Ehpad en 2015".

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a rappelé "aux directeurs d'établissements accueillant des personnes âgées de prendre toutes les mesures nécessaires pour contenir l'épidémie" de grippe, qui a débuté en décembre. Se laver les mains ou porter un masque si on est touché figurent parmi les principales préconisations. Des mesures de confinement peuvent également être mises en place, comme cela a été le cas dans une maison de retraite de Vic-sur-Seille (Lorraine), à la fin décembre.

Une enquête ouverte

A la demande de Marisol Touraine, l'agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes a lancé, vendredi, "une mission d'inspection afin de contrôler la mise en œuvre par l'établissement, depuis le début de l'épidémie, des recommandations des autorités sanitaires de lutte contre la grippe".

Le ministère de la Santé a aussi saisi l'Inspection générale des Affaires sociales (Igas). Un rapport d'étape est attendu "sous dix jours", et devra permettre "d'identifier et analyser les causes à l'origine de cet évènement exceptionnel". 

Une épidémie particulièrement virulente

L'épidémie de grippe saisonnière s'est intensifiée depuis une semaine, avec une très forte augmentation des passages aux urgences et des hospitalisations de personnes âgées. De type A, la grippe est cette année particulièrement virulente et précoce. Elle contamine notamment beaucoup les personnes âgées, comme en 2014-2015. Depuis le 1er novembre 2016, 381 cas graves ont été admis en réanimation et 22 personnes sont mortes, selon le dernier bilan de Santé publique France.

Et 169 foyers d'infections ont été observés dans des collectivités de personnes âgées. Un chiffre en augmentation depuis deux semaines et qui "confirme la vigilance particulière à maintenir" dans ce type de structures, note Santé publique France. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée avec 783 cas pour 100 000 habitants, précise Le Parisien. Les hospitalisations pour grippe concernent essentiellement les personnes âgées et surtout les 80 ans et plus qui représentent 63% des hospitalisations.