La grippe aviaire fait des ravages dans le Gers

Dans le Sud-Ouest, près d'un million de canards d'élevage vont être abattus à partir de ce jeudi 5 janvier. Des mesures sanitaires drastiques pour lutter contre le virus H5N8.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Landes, Hautes-Pyrénées et Gers sont les régions les plus touchées. Le Gers recense à lui seul la moitié des 89 cas de grippe aviaire détectés. Qui dit nouveaux cas, dit abattage dans un rayon de dix kilomètres, soit 800 000 canards vivant à l'air libre à euthanasier en quinze jours. "Il s'agit de 250 éleveurs concernés pour la deuxième année consécutive pour un coût total de 14 millions d'euros d'abattage, de prix d'animaux, de transport et de prestations. Le manque à gagner pour la filière est de 80 millions d'euros", explique Dominique Graciet, président de la Chambre d'agriculture de la Nouvelle Aquitaine.

10 millions de canards tués en 2016

Impossible pour les éleveurs d'assumer, sans la solidarité de l'État, ces coûts déjà vertigineux et encore, ce virus H5N8, que l'on dit hautement pathogène, très meurtrier cet hiver ne touche pour l'heure qu'un million de canards. Il avait fallu en abattre dix millions l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une restriction de circulation dans le Gers, après la découverte d\'un foyer de grippe aviaire, en décembre 2016.
Une restriction de circulation dans le Gers, après la découverte d'un foyer de grippe aviaire, en décembre 2016. (SEBASTIEN LAPEYRERE / MAXPPP)