Grippe aviaire : six semaines de vide sanitaire imposées par le gouvernement

Pour mettre un terme à l'épidémie qui frappe les élevages d'oies et de canards du Sud-Ouest, le gouvernement a décidé d'imposer un vide sanitaire de six semaines à partir du 17 avril. La mesure concerne plus de 1 000 communes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des hangars vides, aucun canard dans les cages avant encore plusieurs semaines. Un vide sanitaire strict imposé du 17 avril au 28 mai prochain. Objectif : nettoyer les exploitations, désinfecter les bâtiments et les camions pour éradiquer le virus de la grippe aviaire. Une opération d'ampleur menée dans cinq départements du Sud-Ouest. Au total, 1 134 communes sont concernées.

Nouveau coup dur après des abattages préventifs du mois dernier

C'est le cas chez cet éleveur du Gers, tous ses canards ont été abattus il y a déjà plusieurs mois. "Là il devrait y avoir 1 000 canards. Là, tout a été lavé, désinfecté", explique Frédéric Labenelle, éleveur à Monlezun (Gers). Son élevage a été parmi les premiers touchés par l'épidémie. Lui aurait souhaité reprendre son activité beaucoup plus rapidement. "Aujourd'hui, je ne sais pas quelle entreprise pourrait tenir dix mois sans activité", se désole l'éleveur. Un nouveau coup dur après l'abattage préventif d'environ quatre millions d'oies et de canards dans les zones concernées le mois dernier. Mais pour d'autres éleveurs, l'échéance de fin mai signifie le bout du tunnel avec enfin une reprise possible de leur activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Élevage de canards à Bourriot-Bergonce (Landes), le 22 février 2017
Élevage de canards à Bourriot-Bergonce (Landes), le 22 février 2017 (GEORGES GOBET / AFP)